A chacun sa plage au départ de Montpellier ! | Aéroport Montpellier Méditerranée
  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

A chacun sa plage depuis Montpellier

Envie de bronzer sur une autre plage que celles du Languedoc ? De l’Atlantique à la Manche en passant par la mer Baltique et bien évidemment la Méditerranée, notre sélection pour goûter aux meilleures eaux d’Europe, mais toujours au départ de Montpellier…

Prenez l’air sur les plages d’Angleterre

La côte anglaise n’a rien à envier à notre Normandie ! L’eau n’y est pas plus froide, les plages de sable, les collines et les falaises tout aussi belles, et les attraits culturels (entre cathédrales et châteaux médiévaux) innombrables. Depuis Londres, on rejoint Brighton en train ou en voiture en seulement 1h30. De ses heures de gloire au XIXème siècle - lorsque l’extravagant roi Georges IV en fit un lieu à la mode -, la station balnéaire a conservé son flamboyant Royal Pavilion aux allures de gros gâteau qui mêle les influences indienne, arabe et chinoise, et sa nostalgique jetée qui accueille une fête foraine. Mais aujourd’hui, c’est d’abord pour son ambiance électrique - et parfois excentrique - que les bobos et les babacools se précipitent à Brighton. Ils se mêlent aux familles attirées par les délices de la plage ; ils investissent les « Lanes », un joyeux capharnaüm de ruelles bordées de pubs, boutiques de fripes et brocantes. Vers l’ouest, en direction des celtes et sauvages Cornouailles, on rejoint Bournemouth. Avec ses parcs vallonnés et ses douze kilomètres de plages de sable bordés d’immeubles victoriens, elle n’a pas usurpé son surnom de « Monaco anglaise ». 

Comment aller sur les plages d'Angleterre ? Avec British Airways et easyJet, qui relient Montpellier aux trois aéroports londoniens (dont Gatwick, le plus proche de la côte), jusqu’à quatre fois par jour.

 

Vibrez au rythme des folles nuits d’Ibiza 

Difficile d’évoquer Ibiza, la plus « branchée » des îles Baléares, sans parler de ses folles nuits. Dans les clubs XXL (on ne présente plus le Pacha qui anime les nuits espagnoles depuis 1973, le Privilège et ses 10 000 clubbers ou l’Ushuaïa Beach Club où David Guetta mixera plusieurs soirs durant cet été), les maestros des platines font tourner les têtes ! Mais il serait dommage de ne pas ouvrir l’œil en journée. Loin des villes, Ibiza se dévoile bucolique et romantique, bohème et sauvage. Les reliefs tourmentés se couvrent d’oliviers, d’amandiers et de caroubiers ; les cultures en terrasse et les vignes, qui produisent un excellent nectar, ajoutent au charme. Et même si le Languedoc accueille lui aussi des flamants roses, ceux qui squattent les salines ajoutent à l’exotisme de l’île. De paisibles « pueblos » (villages) couleur miel ou blanchis à la chaux rythment le parcours. Autant de haltes pour goûter une cuisine teintée de touches arabes et africaines, témoignages culinaires des invasions passées. En fin de journée, quand le soleil se fait plus doux et les cigales plus chantantes, on rejoint les calanques sauvages pour des baignades cristallines. Le paradis !

Comment aller à Ibiza ? Avec Air France, qui vole chaque samedi entre Montpellier et Ibiza, du 20 juillet au 31 août. A partir de 66 € l’A/S.

 

Plongez dans les eaux de la Baltique

En bordure de la mer Baltique, Stockholm est bâtie sur un ensemble de 14 îles reliées par une cinquantaine de ponts. Autant dire qu’ici, on a la baignade dans le sang… Au plus fort de l’été, l’eau peut atteindre 22°. On pourra faire trempette dans la mer ou le lac de Mälaren qui se mêle aux bras de la Baltique, sur l’une des vingt plages de sables ou de rochers. Parmi elles, Johannelundsbadet ou Solviksbadet, d’où l’on contemple le ballet des voiliers. Autre option : les innombrables piscines publiques qui mêlent bains chauds et froids ; par exemple le Sturebadet au somptueux décor Art nouveau. Rien ne vaut pourtant une balade au large, pour explorer la myriade d’îles. Longue de 3 km, Vaxholm est la plus célèbre. Durant l’été, son ambiance de petit port de pêche attire les habitants de Stockholm qui y possèdent une résidence secondaire, généralement une jolie maison en bois rouge. Une vraie carte postale ! A l’ombre de la forteresse, on déambule dans les ruelles avant de rejoindre la plage d’Eriksöbadet. Pour une ambiance encore plus balnéaire, on pourra pousser jusqu’à l’île de Sandhamm, aux jolies étendues de sable. Dépaysant ! 

Comment aller à Stockholm ? Avec Norwegian, qui vole deux fois par semaine entre Montpellier et Stockholm, jusqu’au 9 août. A partir de 255 € l’A/R.

 

Explorez toutes les facettes de la Corse

On va en Corse autant pour bronzer que randonner, autant pour se perdre dans ses villages que pour déguster une gastronomie à l’image de son relief : variée et colorée. Bastia la Baroque ou Ajaccio la Napoléonienne ? La grise forteresse de Calvi ou les blanches falaises en mille-feuilles de Bonifacio ?  Les roches rouges et déchiquetées des « Calanche » de Piana ou les plages immaculées aux airs caribéens du golf de Porto-Vecchio, comme Palombaggia ou Santa Giulia ? Il faut choisir car l’île est longue (183 km). Quand l’été se fait trop étouffant, un coup de volant suffit pour filer vers les aiguilles déchiquetées de Bavella. L’île de Beauté révèle sa véritable âme en altitude : des villages accrochés à la montagne, des sentiers qui se perdent vers les cîmes, des troupeaux de chèvres en goguette… Un sac sur le dos, on part à l’assaut de cette Corse si authentique ; de ce maquis qui, avec ses arbousiers, ses myrtes et ses genévriers, ressemble à un pot-pourri ; de cette terre qui sent bon la coppa et le broccio ! En se ménageant des pauses dans les lacs et cascades secrètes, fraîches oasis pour des baignades tranquilles ou pour pratiquer le canyoning.

Comment aller en Corse ? Avec Volotea, qui propose jusqu’à deux vols par semaine, pour Bastia et pour Ajaccio. A partir de 19 € l’A/S. 

 

Arpentez en famille les plages de l’Atlantique

Que vous soyez criques rocheuses ou plages de sable, vous trouverez votre bonheur le long de l’Atlantique. Aux portes de Nantes, la jolie cité médiévale de Guérande rappelle Aigues-Mortes. On y trouve même des marais salants… Cette touche culturelle se combine à merveille avec les stations balnéaires de Loire-Atlantique. A chacun ses envies : la familiale Piriac-sur-Mer, la populaire Pornichet ou la chic La Baule. Sa baie au sable blond, bordée de villas et palaces comme figés dans un autre siècle, est l’une des plus belles d’Europe. Plus au sud, la Vendée est le paradis du tourisme balnéaire, avec 18 stations. A Saint-Jean-de-Monts et à la Tranche-sur-Mer, nos chères têtes blondes bâtissent leurs châteaux de sable en contemplant le ballet des chars à voile avant d’engloutir une gâche, une moelleuse brioche ! Ceux qui rêvent de grand large rejoindront l’île de Noirmoutier, accessible par un pont ou par le passage du Gois qui se découvre à marée basse. Criques sablonneuses ou dunes blondes tapissées d’immortelles, maisons aux volets bleus et chics villas du XIXème siècle, marais salants et forêts de pins éclairés de mimosas... l’île adore les contrastes !

Comment aller à Nantes ? Avec Volotea, qui relie Montpellier à Nantes jusqu’à trois fois par jour, à partir de 19 € l’A/S.

 

Faîtes du sport le long de la côte d’Opale

La Côte d’Opale s’étire entre Calais et Berck-sur-Mer : 120 km de plages, de dunes et de falaises, facilement accessibles depuis Lille. Ici, il y en a pour tous les goûts, et tous les sportifs. Avec ses chics villas art-déco, Le Touquet transporte les visiteurs à la Belle Epoque. Si l’eau est trop fraîche à votre goût, osez le char à voile. La conduite est facile ; les sensations garanties… et parfois humides. Au sud, les espaces préservés de la Baie de Somme font le bonheur des randonneurs. Entre terres et mer, peut-être apercevrez-vous le museau d’un phoque ! Plus au nord, ce sont les requins qui jouent les stars. Ils partagent les bassins de Nausicaa, le plus grand aquarium d’Europe installé à Boulogne-sur-Mer, avec des centaines d’autres espèces. A combiner avec le site des Deux Caps qui s’étire le long de la Manche. César et Napoléon y ont planté leurs tentes, salivant devant les côtes anglaises que l’on aperçoit par temps clair. Les Allemands aussi, qui ont laissé derrière eux les ruines du Mur de l’Atlantique. Des chemins surplombent les blanches falaises, balafrent les massifs dunaires. A pied ou en vélo, mais toujours avec un guide naturaliste, la randonnée permet de recharger les batteries…

Comment aller à Lille ? Avec Volotea, qui vole trois fois par semaine entre Montpellier et Lille. A partir de 19 € l’A/S. 
 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de Montpellier.