Infos vols & services COVID

Consulter le programme de vols et services COVID  En savoir plus

Jeu Volotea

Tentez de gagner 2 billets d'avion avec Volotea au départ de Montpellier  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

5 raisons de visiter Séville

Si ses monuments se dégustent le jour, la ville andalouse dévoile sa vraie personnalité la nuit. Ses rues vibrent au rythme des bars à tapas et du flamenco, pour une chaude « movida ».

 

1 – Explorer le centre historique, comme au cinéma 

Osez le vélo avec Seebybike pour découvrir Séville. En selle ! La belle Andalouse sème ses monuments de part et d’autre du fleuve Guadalquivir. Le Palais de l’Alcazar, chef-d’œuvre de l’architecture mudéjare (mélange de gothique et d’art musulman), est incontournable. Les salles richement décorées et les jardins odorants plantés d’orangers, qui servirent de décor à la série Game of Thrones, éblouissent. A deux pas, la cathédrale gothique, avec son tombeau de Christophe Colomb et son gigantesque retable décoré de 1500 sculptures, ne laisse pas de marbre. La tour de la Giralda qui la domine, un ancien minaret aux riches arabesques, rappelle que le lieu accueillait auparavant une mosquée. De là-haut, le panorama file jusqu’à la Place d’Espagne, héritée de l’exposition hispano-américaine de 1929. Ses pavillons de briques et de céramiques et ses bassins, filmés par Georges Lucas dans l’épisode II de Star Wars, scintillent au coucher de soleil. 

 

2 – Danser sur un air de Flamenco

A Séville la « froufroutante », on a le flamenco chevillé au corps ! Dans une rue du centre-ville, la boutique Lina fréquentée par les célébrités (Grace Kelly y acheta une robe) propose des visites guidées de son atelier, délicieuse mise en bouche avant de passer au plat de résistance. Une quarantaine de cafés-concerts proposent des spectacles, partout dans la ville, comme El Patio Sevillano. Autre option : le Musée du flamenco mêle les expériences. On visite d’abord une succession de petites salles, pour tout savoir de cette expression artistique classée au patrimoine immatériel de l’Unesco, avant de s’essayer à quelques pas lors d’une leçon de danse. Vient enfin l’heure du spectacle. Un guitariste pour donner le tempo, des danseuses et danseurs qui virevoltent au rythme des claquements de mains et des castagnettes… on en ressort bouleversé. 

 

3 – Déguster des tapas à Santa Cruz

Pas facile de se faufiler dans Santa Cruz, l’ancien quartier juif qui s’enroule autour du Palais de l’Alcazar. Le jour, il est livré à des hordes de touristes. De placettes aux odeurs de jasmin en patios illuminés d’orangers, de maisons blanches en palais mauresques secrets, la promenade dans les ruelles est nonchalante. La nuit, les bars installent leurs tables dans les rues, le quartier s’embrase ; et toute la ville avec lui. C’est l’heure des tapas ! El Riconcillio accueille ses clients depuis 1670 dans un décor de bois et d’azulejos rehaussé de jambons fumés, pour une authentique cuisine andalouse. Le Salmorejo (sorte de gaspacho épais) est excellent ! Plus discret, Corral del Agua sert une délicieuse cuisine andalouse dans son rafraîchissant patio dégoulinant de verdure. On adore ! 

 

4 – S’amuser dans le quartier de Triana 

De l’autre côté du Guadalquivir, Triana fut jadis le quartier des toreros et des écoles de flamenco. Encore aujourd’hui, on y déambule le nez au vent, pour découvrir ses maisons populaires, ses ateliers de céramistes et ses délicieuses boutiques. Dans le marché couvert, on picore quelques tapas ou fruits juteux. A deux pas, le restaurant Abades Triana enflamme les nuits de Séville. Dans un cadre contemporain, avec larges baies vitrées et terrasses donnant sur le fleuve, on admire les monuments illuminés, sur l’autre rive ; douce mise en bouche avant une longue soirée. Car Triana est devenue le refuge des noctambules qui papillonnent entre les bars aux accents rock et les discothèques installées Calle Betis. Il s’en échappe des volutes de musiques, salsa, merengue ou dance-music. Les chaudes nuits de Séville ne sont pas qu’une légende…

 

5 – Voyager dans le futur 

Les traditions n’empêchent pas Séville de regarder vers le futur. La ville avait fait un premier bond en avant en organisant l’Exposition Universelle de 1992. Une partie du site, aménagé sur l’île de la Cartuja, abrite désormais le parc à thèmes Isla Magica aux attractions renversantes. On y découvre aussi la tour Sévilla, le premier gratte-ciel de la ville (180 m). Depuis quelques années, d’autres bâtiments audacieux réinventent Séville ; comme le Metropol Parasol, gigantesque structure en bois haute de 28 m qui rappelle un nid d’abeilles et coiffe la Place de la Encarnacion tel un champignon géant. Entre le musée archéologique qui occupe son sous-sol, un marché couvert au rez-de-chaussée et une plateforme-promenade, l’édifice s’impose comme le nouveau phare de Séville

Comment on y va ? Avec Transavia, qui relie Montpellier à Séville deux fois par semaine, les jeudis et dimanches. www.transavia.com

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.