Explorer l’Europe avec easyJet | Aéroport Montpellier Méditerranée

A gagner

2 billets d'avion Montpellier - Équateur avec Air France  En savoir plus

Nouveau dépose minute

Avec 27 places de stationnement & 10 minutes gratuites  En savoir plus

Votre vol au meilleur prix

Réservez votre billet d'avion avec l'Aéroport de Montpellier  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Explorer l’Europe avec easyJet

En onze ans de présence à l’Aéroport Montpellier-Méditerranée, easyjet n’a cessé de tisser sa toile, avec désormais six lignes directes dont Paris CDG et Bristol en nouveautés. Autant de possibilités d’explorer l’Europe sans se ruiner…

On découvre les lieux de la monarchie à Londres

Pourquoi aller à Londres ? Pour marcher dans les traces de la Reine Elisabeth II qui a fêté (le 2 juin) le 66ème anniversaire de son couronnement. La famille royale n’a jamais été aussi populaire, même de ce côté-ci de la Manche ! 

Que faire à Londres ? Comme chaque été, la Reine reprend des forces dans son château de Balmoral, en Ecosse. Le champ est libre pour visiter son palais de Buckingham, du 20 juillet au 29 septembre. On y découvre 19 pièces, en particulier la salle du trône. Réservation obligatoire. A défaut, on peut se contenter d’assister à la relève de la garde chaque matin à 11 heures, bien amusante avec ses soldats à bonnet poilu. Ou mettre le cap sur les autres lieux de la monarchie. La Tour de Londres est un incontournable. Cette forteresse médiévale fut la résidence royale, avant de devenir une prison. On y admire les joyaux de la couronne, dont le plus gros diamant du monde (530 carats). En chemin, poussez les portes de la cathédrale Saint-Paul. C’est dans sa nef que Diana dit oui au Prince Charles. Du sommet du dôme, 700 marches plus haut, on découvre les gratte-ciels de la City, la fastueuse façade néo-gothique du Parlement dominé par la tour de Big Ben (en travaux) et l’Abbaye de Westminster voisine. On y a couronné tous les souverains depuis Guillaume le Conquérant.

Comment aller à Londres ? easyJet propose jusqu’à deux vols par jour pour l’aéroport de Gatwick(sud de Londres), et quatre vols par semaine pour l’aéroport de Luton (au nord), jusqu’à la fin du mois d’août. A partir de 41 € l’A/S.

 

On explore les vestiges du mur à Berlin

Pourquoi aller à Berlin ? Pour célébrer, avec quelques semaines d’avance, les 30 ans (c’était le 9 novembre 1989) de la chute du mur, qui coupa Berlin en deux entre 1961 et 1989. 

Que faire à Berlin ? La Guerre Froide sert de fil de rouge à une déambulation historique. Deux vestiges du mur (qui mesurait 43 km de long et a été presque entièrement détruit) valent le détour : le Mémorial du Mur (sur Bernauerstrasse) conservé dans son « jus », avec miradors et chemin de ronde. Plus joyeux, le plus important morceau (1,3 km) se trouve le long de Mülhenstrasse, redécoré par 118 artistes. Partout, musées et mémoriaux témoignent des années sombres. Autour de Checkpoint Charlie, le plus célèbre des points de passage entre l’ouest et l’est, c’est le grand bazar : faux soldats en faction et boutiques de souvenirs… L’avenue Unter den Linden est plus chic, avec ses riches édifices du XIXème siècle. Depuis la porte de Brandebourg, comptez une heure de marche à l’ombre des tilleuls pour rejoindre Alexander Platz. Et plus si, en chemin, vous vous arrêtez sur l’île aux musées. Dans quelques semaines, ils partageront la vedette avec le Berliner Stadtschloss. Rasé en 1950, le château baroque de Berlin avait été remplacé par le moderniste Palais de la République de l’ex RDA, à son tour détruit. La ville achève la construction d’un nouvel édifice, proche de l’original. 

Comment aller à Berlin ? Depuis l’an dernier, easyJet relie Montpellier à Berlin, avec quatre vols par semaine. A partir de 30 € l’A/S.  

 

On vibre au rythme des événements de l’été à Bristol

Pourquoi aller à Bristol ? Du 19 au 21 juillet, le Bristol Harbour Festival anime le port. Il précède Upfest, un rassemblement dédié au street-art puis le Bristol International Ballon Fiesta (du 8 au 11 août), l’une des plus grandes concentrations de montgolfières d’Europe

Que faire à Bristol ?Bristol est l’une des métropoles les plus dynamiques d’Angleterre. Pour en prendre le pouls, il faut commencer par rejoindre la rivière Avon et son port coquet qui abrite 500 bateaux. Les docks réhabilités abritent une ribambelle de restaurants trendy, de pubs animés et de bars musicaux, pour faire la fête jusqu’à plus soif ! Mais aussi des lieux culturels, comme l’Arnolfini Gallery (musée d’art contemporain). Toujours le long de la rivière, l’ex paquebot Brunel’s SS Great Britain est une autre attraction de la ville.  Avec ses riches monuments et ses nombreux parcs, le centre-ville se découvre à pied ou en vélo. Mais si elle prend parfois des allures de chic « lady anglaise », Bristol peut aussi avoir l’esprit « bohème ». Dans le quartier de Clifton perché sur les hauteurs de la rivière, de jolies maisons georgiennes aux jardins fleuris partagent les petites rues avec les antiquaires, les boutiques vintages et les restaurants « bio ». La ville devient même frondeuse dans le quartier de Stokes Croft. C’est ici qu’est né le célèbre graffeur Banksy. Dans son sillage, les murs sont pris d’assaut par les nouveaux guérilleros de l’art urbain.

Comment aller à Bristol ? Nouveauté de l’année, easyJet propose deux vols directs par semaine pour Bristol. A partir de 30 € l’A/S.

 

On se cultive entre Bâle et Mulhouse

Pourquoi aller à Bâle et à Mulhouse ? Pour participer aux Jeudis du Parc (musique, théâtre, cinéma…) et au festival Scènes de Rue (18/21 juillet) qui animent Mulhouse ; pour assister aux spectacles de cornemuses et danses traditionnelles lors du Basel Tatoo (12/20 juillet) à Bâle ou aux feux d’artifices qui embrasent les rives du Rhin pour la fête nationale suisse, le 31 juillet

Que faire à Bâle et à Mulhouse ? A Mulhouse, pas de maisons alsaciennes à colombage, mais des demeures bourgeoises bordant de belles avenues qui convergent vers la Place de la Réunion ; quelques monuments aussi, comme la maison Mieg du XVIème siècle ou l’ancien Hôtel de Ville de style Renaissance qui héberge le musée historique. Surtout, la ville peut s’enorgueillir de posséder des musées originaux. Entre la Cité de l’Automobile (plus grande collection du monde), la Cité du Train (plus grand musée ferroviaire d’Europe) ou l’Ecomusée d’Alsace (72 habitations traditionnelles regroupées ici), il serait étonnant que vous ne trouviez pas de quoi épancher votre soif de culture ! De l’autre côté de la frontière, Bâle n’a pas à rougir avec les bâtiments médiévaux du vieux centre. De la place de la cathédrale jusqu’au beffroi de l’hôtel de ville, on a mille fois l’occasion de s’extasier. Ici aussi, on aime la culture : musée des Beaux-Arts (Kunstmuseum) ou Musée des Poupées. Et lorsque la température grimpe, on prend le frais sur les berges qui s’étirent le long du Rhin (on peut même se baigner), ou l’on prend la poudre d’escampette pour de vivifiantes balades dans la Forêt Noire

Comment aller à Bâle et à Mulhouse ? easyJet relie Montpellier à Bâle-Mulhouse trois fois par semaine.A partir de 30 € l’A/S. 

 

On va à la plage… à Paris !

Pourquoi aller à Paris ? Pour profiter des animations de Paris-Plages et pour explorer la ville sans stresser, pendant que les Parisiens squattent les plages du Languedoc ! 

Que faire à Paris ? Né en 2002, Paris-Plages étale ses serviettes d’année en année. Cet été, l’événement se déroule du 6 juillet au 2 septembre. Au-delà des rives de la Seine, il prend aussi ses quartiers de part et d’autre du Bassin de la Villette, où trois bassins de baignade sont aménagés. Idéal pour prendre le frais entre deux visites de la Ville Lumière. Les musées climatisés permettent de se cultiver sans transpirer. Et le soir, de nombreux lieux invitent à prendre le frais : le Parc de la Villette pour son traditionnel cinéma en plein air (17 juillet au 18 août), les rives du canal de l’Ourcq (bals, concerts, animations) du 6 juillet au 25 août, le Parc Floral pour le Paris Jazz Festival (6 au 26 juillet) ou le Domaine de Saint-Cloud pour le festival Rock en Seine (23 au 25 août). On termine la soirée sur l’un des roof-tops de la capitale, comme le Perchoir (11ème), le toit du BHV au cœur du Marais, le 43 Cocktail Bar (sur le toit de l’hôtel Holiday Inn, 6ème) ou Communion (Cité de la Mode, quai d’Austerlitz). A moins de préférer les péniches amarrées du côté du Pont Alexandre III, comme Rosa Bonheur… 

Comment aller à Paris ?  Avec le nouveau vol easyJet qui relie Montpellier à Paris (Roissy) dès le 29 juillet, avec quatre vols par semaine (lundi, mardi, jeudi et vendredi). A partir de 40 € l’A/S.  

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de Montpellier.