Infos vols & services COVID

Consulter le programme de vols et services COVID  En savoir plus

Jeu Voyage à Rome

Tentez de gagner 2 billets pour Rome avec Transavia France au départ de Montpellier  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Explorez la Croatie au départ de Split

Pour la première fois cet été, l’aéroport de Montpellier est relié à Split. Profitez-en pour partir à la découverte de la Croatie, en version historique, maritime ou gourmande…

Marcher dans les traces de Game of Thrones

Vous êtes plutôt John Snow, le ténébreux aventurier qui combat les marcheurs blancs, ou Daenerys Targaryen, la sexy dompteuse de dragons ? Qu’importe votre préférence, c’est en Croatie qu’il faut aller pour marcher dans les traces des héros de Game of Thrones. Les vieilles pierres des cités historiques ont servi de décors à la série. En foulant leurs pavés lustrés autrefois par les envahisseurs et aujourd’hui par les touristes, on comprend vite pourquoi ! Porte d’entrée de la Croatie, Split n’est pas qu’une grande ville dont la Riva plantée de palmiers bruisse de restaurants branchés. Elle cache un trésor unique : le palais de l’empereur romain Dioclétien, vieux de 1700 ans. Au fil des siècles, les habitants ont investi les quatre hectares de temples et bâtiments antiques, érigé des églises gothiques et installé leurs maisons. Encore aujourd’hui, c’est un joyeux melting-pot où les siècles se télescopent ! Plus au sud, Dubrovnik a été rebaptisée Port-Real dans Game of Thrones. Eglises pieuses, nobles demeures et palais somptueux témoignent d’une époque où celle qui s’appelait alors Raguse tentait de rivaliser avec Venise. Mais c’est encore depuis les remparts que l’on apprécie le mieux l’unité architecturale de la cité ; ses coupoles et clochers, ses toits de tuiles orangés et ses volées d’escaliers livrés aux chats errants. Elles conduisent à coup sûr à une taverne où l’on déguste le Travariza, un alcool blanc plutôt costaud ! 

La bonne idée ?  Avis aux passionnés ! Des excursions thématiques permettent de ne rien manquer des monuments et sites vus dans la série Game of Thrones.

Prendre le large dans les îles

Sur la carte, Dubrovnik semble à portée de volant de Split, à peine plus de 200 kilomètres. Mais la route est loin d’être tranquille. Etroite et creusée dans la montagne, la bien-nommée Magistrale serpente au-dessus d’une côte frangée de rochers blancs, ombragée de pins, de palmiers et de figuiers. En contrebas, la mer hésite entre le turquoise, l’émeraude et le lapis-lazuli, avec pour horizon les îles (elles seraient 1185 !) qui s’étirent en chapelet le long de la côte. Ceux que les virages indisposent prendront le bateau, pour des excursions à la journée ou des croisières à la semaine. La plupart de ces îles sont plates et désertes, hérissées de buissons ; autant de lieux de mouillages pour la baignade, dans des eaux cristallines. Quelques-unes valent qu’on y pose le pied. La verte Mljet est classée parc national pour ses pins d’Alep, ses tortues et mangoustes… Ulysse y aurait séjourné sept ans, retenu par les charmes de Calypso. Korçula célèbre un autre héros : Marco Polo. L’île se dispute avec Venise le titre de cité natale du navigateur. Dominée par un campanile, elle subjugue par la beauté de ses jardins secrets et vieilles demeures commerçantes, témoins des époques grecque, romaine ou byzantine. Sa douceur de vivre contraste avec la ferveur de l’île de Hvar. Les « beautiful people » en ont fait le Saint-Tropez croate. Dès les beaux jours, les bars et clubs du bord de mer accueillent de folles soirées. 

La bonne idée ? CroisiEurope propose des croisières sur la Belle de l’Adriatique, un bateau à taille humaine de 200 passagers.  

Se mettre au vert en Istrie

Au nord de Split, la région de l’Istrie vous ouvre les bras. Sa guirlande de villes historiques (en particulier Rovinj), son littoral sauvage et son arrière-pays montagneux ont de quoi séduire les plus exigeants. Au bleu de l’Adriatique percée de criques rocheuses répondent le vert émeraude des forêts de chênes et châtaigniers et le rouge des sols chargés de bauxite. Entre vignes et oliveraies, des villages médiévaux (Labin, Motovun, Groznjan) perchés sur les collines illuminent les paysages. De remparts en ruelles, de maisons patriciennes en églises, ils proposent une parenthèse hors du temps. Mais ce qu’on aime avant tout, c’est la gastronomie qui fait de l’Istrie le paradis de l’agro-tourisme. Une centaine de fermes ouvrent leurs portes, pour des dégustations ou des ventes à emporter. Parfois, elles accueillent aussi les visiteurs pour la nuit. On s’y délecte de fromages de chèvre et jambons fumés, d’excellents vins (rouges corsés et blancs fruités) et d’huiles d’olive. Et pourquoi pas la soupe locale, mélange d’huile d’olive, de vin rouge et de sucre dans lequel on trempe du pain ? Mais la star locale, c’est la truffe qui parfume les pâtes et omelettes. A déguster dans la ville de Porec, prisée pour sa basilique byzantine, ses boutiques et ses bars animés. 

La bonne idée : explorez en bateau le fjord de Lim (entre Rovinj et Porec), qui pénètre les terres sur onze kilomètres. On élève des huîtres charnues dans ses eaux. 

Comment on y va ? Avec Transavia, qui relie Montpellier à Split tous les samedis, du 9 juillet au 3 septembre.

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.