Infos vols & services COVID

Consulter le programme de vols et services COVID  En savoir plus

Jeu Transavia France

Tentez de gagner 2 billets d'avion pour Rennes avec Transavia France au départ de Montpellier  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Finlande, la magie du paradis blanc…

Des rues d’Helsinki aux paysages sauvages de Laponie, la Finlande est un incroyable terrain de jeu qui séduit les familles comme les amateurs de glisses. La preuve par cinq…

1 – Découvrir les charmes discrets d’Helsinki 

Au nord de l’Europe mais au sud de la Finlande,Helsinki propose une rafraîchissante parenthèse au bord de la mer Baltique. Aux édifices historiques – le palais présidentiel, la blanche cathédrale luthérienne de Tuomiokirkko et la cathédrale orthodoxe Ouspenski aux riches décors – répondent des édifices contemporains qui témoignent du dynamisme de la capitale : creusée dans la roche, l’église contemporaine de Temppeliaukio étonne les visiteurs avec ses arches de béton et son plafond de cuivre. Quant à la chapelle Kamppi, construite tout en bois pour l’année du design en 2012, elle intrigue par sa forme ovale, étrange et harmonieuse. Entre deux balades dans les rues bordées d’édifices néoclassiques, modernistes ou Art Nouveau et animées de boutiques, galeries d’art et cafés (par exemple dans le branché Design District), on pousse les portes des musées : le Design Museum, le Kiasma dédié à l’art contemporain, le Musée d’Art Atheneum hébergé dans un bâtiment du XIXème siècle, le Musée national qui retrace l´histoire du pays ou encore le Musée de l´architecture finlandaise

 

2 – Goûter aux traditions finlandaises

Oubliez vos préjugés : Helsinki se dévoile bien plus chaleureuse qu’imaginée. Dans les restaurants, la gastronomie finlandaise s’est ouverte au monde et ne se contente plus des harengs marinés, cerfs aux airelles et autres saucissons d’ours ! Le sauna, véritable tradition locale, ne sera pas de trop pour éliminer les excès. Pour activer encore la circulation sanguine, on se flagelle doucement avec des branches de bouleau tressées, avant de plonger dans les eaux glacées de la mer Baltique ! Revigoré, c’est sur les quais qu’il faut ensuite flâner pour prendre le pouls d’Helsinki. Le ballet des ferries et bateaux est incessant, été comme hiver. Les mini-croisières des bateaux-promenade mènent aux îles toutes proches de l’archipel de Suomenlinna. On y explore la forteresse maritime Suomenlinna inspirée par Vauban et construite à partir de 1748 pour protéger le pays de l’Empire russe ; on se balade sur les sentiers pour profiter de l’air vif et aux beaux jours, il est même possible de se baigner ! 

 

3 – Rencontrer le Père Noël à Rovaniemi

En 1927, un habitant eut l’idée de sédentariser le Père Noël à Rovaniemi, la capitale de la Laponie située sur le Cercle Polaire, à 700 km au nord d’Helsinki. Depuis, les touristes se précipitent dans le Santa Claus Village, ouvert toute l’année (https://santaclausvillage.info/fr). On rencontre le Père Noël et ses rennes dans un joli décor, des boutiques vendent des souvenirs à gogo… C’est également ici qu’arrivent les millions de lettres adressées chaque année par les enfants du monde entier. Pour leur répondre, des « lutins » passent leurs journées à tamponner des lettres, avec pour cachet le Cercle Polaire… On peut même se faire photographier en train de franchir cette ligne imaginaire symbolisée par une borne, au-delà de laquelle les nuits sont si longues qu’on en oublie le temps… Tout autour de Rovaniemi, les activités (balades en raquettes, traineaux…) promettent un dépaysement givré. On peut aussi s’essayer à la « pêche blanche ». Le principe ? On creuse un trou dans la glace d’un lac gelé puis on laisse descendre sa ligne lestée d’un hameçon. Sans oublier de lever les yeux de temps à autre, pour tenter d’admirer les aurores boréales qui colorent le ciel… 

 

4 – Explorer les paysages enneigés de Laponie

Collines et lacs, forêts et sapins sont enfouis sous un épais manteau de neige. En filant toujours plus au nord vers Ivalo, la Finlande n’est plus qu’un infini tapis immaculé. Le spectacle prend une autre dimension depuis un… traîneau à chiens. La balade commence toujours par un concert d’aboiements. A peine sanglés, les animaux se mettent en condition tels des athlètes, se roulent dans la neige pour en prendre la température. C’est parti ! Très vite, le souffle des espaces sauvages vous gagne, à peine dérangés par le crissement des patins et le halètement des chiens. La balade se termine par un détour à la « crèche », histoire de faire un câlin aux bébés huskys jamais avares en « léchouilles ». Le safari en motoneige est une alternative… plus bruyante ! Cagoulé, casqué et équipé d’une chaude combinaison pour affronter les – 20°, chacun pilote son engin (mais on peut le partager à deux) pour une balade encadrée par un moniteur. Virages serrés au milieu des sapins et pointes de vitesse à 80km/h sur les lacs gelés… L’adrénaline est garantie ! 

 

5 – Marcher dans les traces des Samis

Le Cercle Polaire marque l’entrée dans le monde des Samis (ils préfèrent ce nom à celui de Lapons, considéré comme péjoratif). Ils sont encore 8 000 et se fondent dans la population (200 000 habitants) disséminée en Laponie, un territoire qui couvre la moitié de la Finlande. Pour se familiariser avec leurs traditions, il faut d’abord visiter le musée Siida à Inari, bourgade lovée au bord d’un gigantesque lac de 80 km. On y apprend tout de ce peuple éleveur de rennes arrivé dans la région il y a 15 000 ans. Aujourd’hui, quelques centaines de Samis continuent à vivre de l’élevage, rassemblant leurs troupeaux… en motoneige ! Pour les touristes, d’autres font revivre leur culture ancestrale et leurs croyances animistes, habillés de costumes colorés et de chapeaux coniques fourrés. Au menu : le joiku (chant qui rappelle celui des Indiens d’Amérique), une balade sur un traîneau tiré par des rennes avant un déjeuner dans un village de kotas (huttes en forme de tipis). La soupe chaude, le saumon grillé sur le feu de camp et le jus d’airelles revigorent… 

 

Comment on y va ? Avec Air France qui relie Montpellier à Helsinki (toute l’année) et Rovaniemi (jusqu’au 5 mars) via Paris/Charles de Gaulle (correspondances rapides), avec KLM via Amsterdam et avec Transavia qui propose des vols via Paris/Orly pour Ivalo (jusqu’au 12 mars).

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.