Fermeture annuelle Hall 2

A compter du 20 octobre 2021, le Hall 2 sera fermé pour toute la saison hiver.  En savoir plus

Infos vols & services COVID

Consulter le programme de vols et services COVID  En savoir plus

Jeu easyJet

Tentez de gagner 2 billets d'avion pour Paris Orly ou Porto avec easyJet  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Montpellier / Paris, tout ce qui change...

Dès le 31 octobre, la ligne Montpellier/Paris va connaître une véritable révolution, avec l’arrivée de plusieurs compagnies et de nouveaux tarifs. Revue de détail de tous les changements…

 

Des prix plus attractifs vers Paris-Orly

Avec le programme aérien d’hiver qui démarre le 31 octobre, une profonde mutation se profile. C’est ainsi Transavia, la filiale low-cost du groupe Air France-KLM, qui succèdera à la compagnie legacy tricolore pour relier Montpellier à Paris-Orly. Parallèlement, easyJet s’installe sur cette même ligne, avec à la clé une compétition qui va profiter à tous les passagers, occasionnels comme réguliers. « C’est une vraie révolution pour l’aéroport, mais surtout pour les voyageurs. Transavia et easyJet sont des compagnies low-cost, qui pratiquent des prix extrêmement attractifs » se félicite Emmanuel Brehmer, président du directoire de l’aéroport de Montpellier-Méditerranée. Concrètement, les Languedociens pourront se rendre à Paris (et vice-versa) en avion à partir de 27 € l’aller simple, contre un minimum de 49 € jusqu’à présent, soit une baisse de prix de 45% pour les passagers les plus prévoyants qui réservent leurs billets plusieurs semaines l’avance. Exemple concret avec une réservation effectuée le 4 octobre : il en coûte à partir de 27,55 € pour voler entre Montpellier et Orly sur easyJet le 17 novembre et 35 € avec Transavia, contre un minimum de 41 € pour un TGV InOui (et 19 € pour le TGV low cost OuiGo). 

 

Une offre ajustée à la demande

Air France proposait jusqu’à dix rotations quotidiennes entre Montpellier et Paris-Orly. A la place, Transavia et easyJet assureront, ensemble, jusqu’à six vols par jour : quatre pour Transavia (qui se pose au terminal 3 d’Orly) et deux pour easyJet (terminal 1). Les deux terminaux permettent d’accéder rapidement au métro automatique Orlyval, qui rejoint le cœur de Paris. Avec des vols opérés pour l’essentiel le matin et le soir, lorsque la demande est la plus forte, il sera toujours facile d’effectuer l’aller/retour dans la journée. Et il sera possible de panacher les compagnies, en volant sur l’une à l’aller et l’autre au retour. « Certes, nous proposons un peu moins de vols mais la baisse du nombre de sièges est limitée car les avions sont de plus grosse capacité » complète Emmanuel Brehmer. Ainsi, Transavia utilise uniquement des Boeing 737 de 189 places, et easyJet vole avec des Airbus de la famille A320, de 156 à 186 sièges. A bord, les prestations seront payantes, quand Air France servait gratuitement une boisson et un en-cas. Mais les prix sont légers : à partir de 2,5 € pour un café ou une boisson fraîche sur Transavia. 

 

 

Des voyageurs d’affaires qui ne sont pas oubliés

Avec cette arrivée historique de Transavia sur la ligne Montpellier-Orly, les voyageurs affiliés au programme de fidélité Flying Blue d’Air France (notamment ceux qui ont les statuts Silver, Gold et Platinum) ne pourront plus bénéficier de services prioritaires. Même chose pour les passagers des entreprises qui adhérent au programme Blue Biz. Si l’embarquement prioritaire ou le coupe-file aux contrôles de sureté perdurent, ils seront désormais optionnels ou inclus, selon le tarif acquitté par les voyageurs. Ainsi, seuls le tarif Max chez Transavia et le tarif Flexi chez easyJet incluent ces avantages. A noter que les passagers qui voyageront sur Transavia pourront toujours cumuler des miles et des points XP dans le cadre du programme de fidélité Flying Blue, avec un barème variable (de 250 à 1000 miles par vol) selon le tarif payé (Plus ou Max) et le statut du voyageur. Les billets les moins chers (tarif Basic) ne permettent pas de cumuler de miles. De son côté, easyJet propose le programme de fidélité easyJet Plus (payant), qui donne accès à des services supplémentaires. Quant à l’accès au Salon by Promeo à l’aéroport de Montpellier-Méditerranée, il ne sera pas proposé directement par Transavia et easyJet. « Nous finalisons l’offre qui sera la mieux adaptée aux passagers fréquents, qui voyagent vers Orly mais aussi les autres destinations. Au final, le parcours voyageur conservera la même qualité, mais la prestation globale sera moins chère » assure Emmanuel Brehmer. Rendez-vous dans quelques jours pour en savoir plus…    

 

Air France règne en maître à Roissy 

Que les inconditionnels d’Air France se rassurent : la compagnie nationale n’abandonne pas Montpellier ! Elle continue à voler vers Paris/Roissy, avec jusqu’à quatre rotations par jour, des classes économique et affaires à bord, et des prix qui demeurent très attractifs, à partir de 51 € l’aller simple. Tous les voyageurs bénéficient d’une boisson et d’un en-cas, ainsi que de la presse digitale avec l’application Air France Play. Et si l’aéroport de Roissy est un peu plus éloigné de la capitale que celui d’Orly, il reste très pertinent : le cœur de Paris n’est qu’à 30 à 40 minutes en RER, soit à peine davantage qu’Orly (via le RER et Orlyval), son offre de boutiques et restaurants est démultipliée pour répondre à toutes les envies et les correspondances avec le réseau moyen et long courrier d’Air France sont facilitées. A noter enfin que pour les voyageurs éligibles, Air France continue à offrir l’accès au Salon by Promeo à l’aéroport de Montpellier-Méditerranée. Autant d’atouts qui séduiront les voyageurs d’affaires exigeants et les passagers à la recherche d’un plus grand confort. 

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.