Grève nationale

Perturbations prévues ce mardi 7 février. Tout au long de la journée de mardi, des perturbations sont possibles et nous vous invitons à consulter l'état de votre vol et à vous rapprocher de votre compagnie aérienne.  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Pourquoi il faut découvrir le Vatican à Noël

Si Rome et le Vatican se visitent toute l’année, la cité papale vibre d’une ferveur particulière durant les fêtes de fin d’année. C’est le moment d’y aller !

1 – Pour découvrir un patrimoine XXL

Avec ses 44 hectares enclavés dans Rome, le Vatican est le plus petit état du monde. Mais ici, tout est plus grand ! Cernée par une forêt de colonnes coiffées de 140 statues, décorée de fontaines et d’un obélisque, la gigantesque place Saint-Pierre est dominée par la basilique éponyme. Derrière sa façade baroque, un baldaquin de 29 mètres surplombe l’autel, les dorures flamboyantes et les marbres éclatants étourdissent. On peut aussi plonger dans les entrailles du monument pour découvrir les tombeaux des papes. Tout près de là, les musées du Vatican exposent les collections amassées par l’Eglise au fil des siècles. Après des kilomètres de couloirs et des milliers de tableaux et statues, on pénètre enfin dans la chapelle Sixtine, le chef-d’œuvre de Michel Ange. Attention : les musées sont fermés les 25 et 26 décembre. Les autres jours, la réservation est conseillée. www.thevaticantickets.com  

2 – Pour vivre la magie de Noël

Le sapin dressé place Saint-Pierre en met plein la vue. La tradition a été instaurée par le pape Jean-Paul II, en 1982. Cette année, l’arbre de 26 mètres provient du village médiéval de Rosello, dans les Abruzzes. Les élèves des écoles de la région ont confectionné ses décorations. Tout aussi spectaculaire, la crèche aménagée sur la place - chaque année différente - est originaire de Sutrio (nord-est de l’Italie). Réalisée en bois dans un souci éco-responsable, elle abrite des personnages grandeur nature. Les amateurs peuvent également découvrir la crèche installée dans la salle Paul VI, offerte cette année par le Guatemala, et visiter l’exposition 100 Presepi. Dans le cadre prestigieux de la grande colonnade de la place Saint-Pierre, elle présente différentes crèches du monde, réalisées avec du papier ou des tissus, du liège ou du bois.

 

3 – Pour partager la ferveur des fidèles

La ferveur populaire atteint des sommets durant Noël. Depuis 1993, la Cité du Vatican accueille un concert organisé à des fins caritatives (17 décembre). Baptisé Concerto di Natale, l’événement rassemble des artistes de renommée internationale. Autre passage obligé pour les croyants, la messe de minuit (donnée par le Pape François, le 24 décembre à 21h30) - ou Natale Del Signore - se déroule dans la basilique Saint-Pierre. Les places s’arrachent et la réservation est obligatoire, même si elle est gratuite. A défaut, la messe est retransmise sur des écrans géants installés place Saint-Pierre. Le jour de Noël, à midi, la foule est également au rendez-vous pour assister au discours Urbi et Orbi que le Pape prononce depuis le balcon de la basilique. Aucun billet n’est nécessaire mais il est conseillé d’arriver tôt, et de se munir de jumelles !   
 

4 – Pour acheter des souvenirs « made in Vatican » 

Le Vatican possède sa propre administration, imprime ses timbres et frappe sa monnaie, des euros avec le visage du pape au verso. On les achète dans le bureau de numismatique et philatélie mais les pièces circulent en très faible quantité. De quoi faire grimper leurs cotes chez les collectionneurs. Des pièces de 2 € émises avant 2005, représentant Jean-Paul II, s’échangent plusieurs centaines d’euros ! Partout, des stands de rue et boutiques vendent des objets liturgiques et des souvenirs, du calendrier au tee-shirt. Pensez également au selfie avec les fameux gardes suisses. Ils sont obligatoirement recrutés dans les cantons suisses, sont catholiques, célibataires et doivent avoir une réputation « irréprochable ». Impossible de les manquer, avec leur pittoresque uniforme de couleur jaune, rouge et bleu et leur arme, une hallebarde d’une autre époque !

Comment on y va ? Avec Transavia, qui relie Montpellier à Romeavec deux vols par semaine (jeudi et dimanche), parfaits pour un long week-end
 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.