Grève nationale

Perturbations prévues ce mardi 7 février. Tout au long de la journée de mardi, des perturbations sont possibles et nous vous invitons à consulter l'état de votre vol et à vous rapprocher de votre compagnie aérienne.  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Quatre balades pour voir Marrakech d’un nouvel œil

Riche de traditions ancestrales, Marrakech est également une destination de city-break innovante, pour de nouvelles expériences dans l’air du temps.

1 - Redécouvrir la médina

S’étalant sur 700 hectares, la médina de Marrakech vibre en permanence. Du minaret de la Koutoubia aux remparts percés de portes monumentales qui ceinturent la vieille ville, il existe mille et une façons de l’explorer. Par exemple avec l’association Pikala Bikes qui organise des excursions en vélos hollandais, ou dans les pas d’un guide spécialiste de l’architecture. Briefing sur la terrasse du Kozy Bar (place des Ferblantiers) avant de rejoindre le souk des babouches puis celui des forgerons, des potiers… Au détour d’une ruelle, voilà la Medersa Ben Youssef, merveille arabo-andalouse, et la Fondation Dar Bellarj dédiée à la création contemporaine. Et plus loin, le Jardin Secret récemment restauré et désormais ouvert au public. Une pause s’impose à Dar Cherifa, café littéraire installé dans un riad ou à Dar El Bacha, élégant palais qui accueille le Musée des Confluences. Pour finir, cap sur la place Jemaa el-Fna, ses charmeurs de serpents et ses gargotes populaires. La terrasse du Café de France offre une vue plongeante sur cet extraordinaire théâtre en plein air. 

2 - Explorer le Guéliz à vélo

Les « Medina Bikes » (vélos en libre-service) sont la monture idéale pour explorer la ville moderne. Top départ au pied de la Koutoubia pour rallier le Guéliz sur un terrain plat, en quelques coups de pédales. Il fut le premier quartier construit à l’extérieur des remparts, dès 1913. Longtemps éclipsé par l’aura de la médina, son patrimoine Art déco et moderniste, ses vieux cinémas et cafés historiques, retrouvent aujourd’hui une nouvelle jeunesse. Le Théâtre Palace est désormais classé, tout comme le Grand Café de la Poste dont la terrasse constitue une escale trendy avant de découvrir les pépites du Guéliz : la Villa Bel Air aux faux airs de chalet normand, l’ancienne poste ou le Café de l’Atlas de style paquebot… Pour le déjeuner, optez pour la Rôtisserie de la Paix et son agréable jardin. C’est aussi dans le Guéliz que l’on trouve galeries d’art, boutiques de créateurs, concept-stores pointus et le récent musée MACMA dédié à l’art et à la culture. Un Marrakech différent et dans l’air du temps.    

3 - Marcher sur les traces de Saint-Laurent

Invité par le maréchal Lyautey à l’époque du protectorat français, le peintre Jacques Majorelle vécut à Marrakech. Il défricha une palmeraie pour créer un jardin botanique où il fit bâtir une villa cubiste aux murs d’un bleu profond, que la lumière de la fin du jour rend encore plus intense. Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent rachetèrent le lieu dans les années 1980 pour sauver cette « oasis où les couleurs de Matisse se mêlent à celles de la nature ». Marrakech fut une source d’inspiration pour le couturier et ses cendres ont été dispersées dans la roseraie. Un mémorial entretient son histoire et à deux pas, un sobre bâtiment inspiré par le fameux smoking pour femme abrite un musée Saint-Laurent qui présente vêtements, accessoires et dessins. Pour clore cette balade « arty », on peut dîner au Dar Yacout, une institution gourmande de la médina décorée par l’artiste Bill Lewis (il fut le premier à poser du « tadelakt », matériau jusqu’alors réservé aux hammams, dans des pièces à vivre) avant un dernier verre à La Mamounia, le palace historique de Marrakech. 

4 - S’émerveiller dans le désert

Depuis la COP 22 accueillie en 2016, Marrakech multiplie les initiatives « green friendly ». Un musée de la civilisation de l’eau à la scénographie innovante fait découvrir le génie marocain dans la gestion de la précieuse ressource. La visite se combine avec une balade du côté du lac de Lalla Takerkoust, à trente minutes de route. Le plan d’eau offre la seule chose qui manque à Marrakech : la mer ! On y pratique des activités nautiques (canoé, pédalo…) avec, en toile de fond, les sommets de l’Atlas. Magique… On peut préférer le désert d’Agafay aux faux airs de steppe asiatique. Idéal pour une expérience hors du temps à la découverte de villages berbères figés dans un autre siècle, avant de rejoindre l’écolodge Terre des Etoiles. Il combine des lodges en dur et des tentes caïdales qui abritent les restaurants, dans une logique de tourisme durable et équitable. Ici, entre atelier sur la culture berbère et piscine naturelle, yoga et VTT, balade à cheval ou à dos de dromadaire et observation des étoiles, le dépaysement est absolu…

Comment on y va ? Avec Transavia, qui propose trois vols par semaine pour Marrakech (lundi, mercredi et vendredi).

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.