Réouverture Aéroport (1)

L’ensemble des activités de l’Aéroport de Montpellier a repris normalement. Les passagers peuvent à nouveau accéder à l’aéroport. Vous pouvez contacter votre compagnie concernant le statut de votre vol.  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Six étapes pour un week-end à Berlin

Dynamique et créative, la capitale allemande séduit tout autant par ses monuments et musées que ses édifices contemporains et son énergie contagieuse. Suivez le guide…

Jour 1, matin – Au cœur du pouvoir

Depuis le nouvel aéroport Willy-Brandt de Berlin inauguré en 2020, il suffit de prendre le train (FEX) pour rejoindre la gare centrale de Hauptbahnhof en une demi-heure, au cœur du Berlin politique. Tout autour, les bâtiments administratifs (ministères, bureau du chancelier…) ont poussé comme des champignons depuis la réunification du pays. Dans ce décor contemporain, le Reichstag(Parlement) se démarque. Construit en 1894, il a survécu aux bombardements de 1945. En le coiffant d’une coupole transparente, Norman Forster a donné de la légèreté au bâtiment néo-classique étouffé par les événements tragiques de l’Histoire. Ses coulisses se visitent : la salle plénière, le tunnel tapissé de 5000 boîtes marquées du nom des députés élus depuis 1919 et la coupole où serpente une rampe… Idéal pour prendre le pouls de la capitale et découvrir les arcanes de la démocratie allemande. 

 

Jour 1, après-midi – Sous les tilleuls

Juste derrière le Reichstag, la porte de Brandebourg couronnée par un quadrige a retrouvé son lustre. Devenue le symbole de la réunification, elle marque le point de départ de l’Avenue Unter den Linden, les « Champs-Elysées berlinois ». Comptez une bonne heure d’une agréable marche, à l’ombre des tilleuls, pour l’arpenter et rejoindre Alexander Platz. Et beaucoup plus si, en chemin, vous vous arrêtez pour admirer les édifices baroques et néoclassiques rappelant la splendeur passée de Berlin : l’historique hôtel Adlon reconstruit en 1997, l’ambassade de Russie, l’université Humboldt, le musée d’histoire allemande, l’opéra ou la cathédrale (Berliner Dom) coiffée d’une coupole verte. Pour clore la balade, grimpez au sommet de la moderne tour de télévision d’Alexander Platz, longtemps le symbole de l’Allemagne de l’Est. Du sommet (368 m), la vue file sans limite… 

Jour 2, matin – En selle !  

Berlin est huit fois plus grande que Paris ! Le terrain plat est idéal pour une découverte en vélo. Dans le gigantesque parc de Tiergarten (210 hectares), on se faufile entre les pelouses livrées aux adeptes du bronzage et les lacs ombragés qui font le bonheur des amateurs de pique-nique, avant de faire un stop à la Colonne de la Victoire érigée pour célébrer les victoires de l’ex-Prusse. Les amateurs pourront également faire un détour par le zoo qui héberge un adorable couple de pandas. A portée de pédales, le quartier de Kreuzberg fut l’épicentre du mouvement hippie dans les années 70. Il est à nouveau dans l’air du temps avec sa population multiethnique, ses œuvres de street-art et son ambiance décalée. On reprend son souffle dans un restaurant bordant la rivière Spree. Par exemple Spindler & Klatt aménagé sur une sorte de radeau flottant sur l’eau. 

Jour 2, après-midi – Retour en RDA 

On appelle cela « l’ostalgie », la nostalgie pour l’ex-Allemagne de l’Est (RDA). Solution amusante pour remonter le temps jusqu’aux années 60 (pourtant pas toujours heureuses) : la Trabant , la voiture iconique de l’époque. Le parcours explore les rares vestiges du mur qui coupa la ville en deux, entre 1961 et 1989 : le morceau de 1,3 km qui longe Mülhen Strasse, aujourd’hui décoré des fresques de 120 artistes de street-art ; ou Checkpoint Charlie, le plus célèbre des points de passage entre Berlin-Ouest et Berlin-Est. Autre étape obligatoire : la monumentale Karl Marx Allee bordée d’édifices staliniens figés dans un autre temps, comme la salle de cinéma Kino International ou le Café Moskau. On termine par le DDR Museum  qui met en scène de manière ludique la vie quotidienne des habitants de l’ex-RDA, avec même la reconstitution d’un très kitch appartement de l’époque… 

 

Jour 3, matin – Sortie culturelle 

Cinq musées, parmi les plus beaux du monde, sont concentrés sur Museuminsel (l’île aux musées). Architecture, antiquités, peintures … il y en a pour tous les goûts ! Ne manquez pas de jeter un coup d’œil au buste de Néfertiti ou à la porte d’Ishtar de Babylone. Pour sa part, la Hamburger Bahnhof (ancienne gare) a été transformée en musée d’art contemporain. Autre incontournable : le Musée Juif (www.jmberlin.de). Son architecture de zinc et béton est tout aussi bouleversante que l’exposition consacrée à l’histoire du peuple juif en Allemagne. Cette offre culturelle ne cesse de se renouveler. Rasé par les communistes en 1950, le château baroque de Berlin (à deux pas de la cathédrale) avait été remplacé par le moderniste Palais de la République, à son tour détruit. A la place, le nouveau Humboldt Forum, étonnante copie du château original, abrite un musée ethnologique et d’art asiatique. 

 

Jour 3, après-midi – Parenthèse shopping

Longtemps ringardes, les sandales allemandes Birkenstock sont devenues le comble de la branchitude ! Voilà qui justifie un peu de shopping… Entre deux boutiques du Kurfürstendamm, le boulevard emblématique de l’ouest, on reprend des forces dans l’espace gourmet du grand magasin KaDeWe. Autre ambiance dans le quartier historique de Mitte dont les immeubles réhabilités sont désormais occupés par des show-rooms et galeries d’art. A découvrir avec l’agence Go Art, qui organise des visites sur les thèmes de l’art, du design ou de la mode… Encore plus à l’est, le quartier jadis populaire de Prenzlauer Berg est devenu tendance depuis que la brasserie Schultheiss-Brauerei a été transformée en complexe culturel. Restaurants bio et boutiques vintage ont envahi les rues. Arrêtez-vous au Prater Garten, un « Biergarten » (littéralement jardin à bières) où l’on déguste un plat traditionnel accompagné d’une mousse. 


Comment on y va ? Avec Transavia, qui propose deux vols par semaine entre Montpellier et Berlin, jusqu’au 28 octobre. 
 

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.