Tunisie, le retour gagnant | Aéroport Montpellier Méditerranée

COVID-19

Reprise des vols dans un cadre de grande sécurité  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Tunisie, le retour gagnant

L’une des destinations favorites des Français sera doublement reliée à Montpellier dès le printemps. Du nord au sud, de Tunis à Djerba, c’est deux fois plus de possibilités, pour un long week-end culturel ou une semaine de farniente.

Après plusieurs années de purgatoire consécutives au Printemps arabe, la Tunisie reprend des couleurs. L’an dernier, elle a attiré un million de Français, séduits par son accueil légendaire, sa capitale et ses ruines antiques. Et bien sûr par ses plages. Le long de la Méditerranée, les stations balnéaires s’étirent, jusqu’à lîle de Djerba. Leurs chics hôtels en font une destination prisée des familles, qui apprécient la douceur de vivre et l’excellent rapport qualité/prix. Que vous soyez plutôt plages ou plutôt culture, vous trouverez votre bonheur en Tunisie. Et pourquoi ne pas combiner les deux ?

 

Côté villes, de Tunis à Carthage

Et si vous partiez à Tunis le temps d’un week-end ? Au nord de la Tunisie, posée au bord de la Méditerranée, la capitale ne manque pas de charme. Le long de l’avenue Habib-Bourguiba, les témoignages de l’époque coloniale attirent les regards : le théâtre municipal ou l’hôtel Carlton aux accents art-déco, la cathédrale Saint-Vincent-de-Paul au style éclectique ou l’Ambassade de France, élégant palais à la blanche façade. 

Mais bien évidemment, c’est la médina - vieille de 700 ans et inscrite au patrimoine de l’humanité - qui justifie de traverser la Méditerranée. Mosquées, écoles coraniques (médersas), mausolées et palais, souvent percés de portes richement décorées, se cachent dans le dédale des ruelles et passages couverts. Pour se mettre au parfum, il faut déambuler au hasard dans les souks. Tissus, soieries, orfèvreries… on y marchande le bon souvenir, avant de grimper sur la terrasse d’un café pour admirer les toits qui filent jusqu’à la mer. 

Engloutie par la capitale, Carthage est devenue une chic banlieue résidentielle. Encore aujourd’hui, on vient y admirer les vestiges archéologiques de la ville antique bâtie par les Phéniciens : les thermes d’Antonin, le théâtre, le musée… A combiner, pour ceux qui sont passionnés de culture et d’histoire, avec le musée du Bardo à Tunis, joyau national qui expose les vestiges archéologiques des plus célèbres sites du pays… 

La bonne idée - Ruelles pentues, maisons blanches et bleues dominant le golfe de Tunis, palais arabo-andalous et maisons d’artistes… le village de Sidi Bou Saïd (à quelques minutes de Tunis) a un charme fou. Au hasard de la balade, arrêtez-vous au Café des Délices chanté par Patrick Bruel ! 

Comment on va à Tunis ? Avec Transavia, qui propose trois vols par semaine (mardi, jeudi, dimanche) pour Tunis dès le 5 avril, à partir de 54 € l’aller simple.   

 

Coté plages, d’Hammamet à Djerba

De Hammamet à Monastir, à une heure de route de Tunis en filant vers le sud, les stations balnéaires étalent leurs transats sur les plages. On y reprend des forces, toute l’année. Même en hiver, l’air est doux, parfois plus de 20°. Et il y a toujours quelque chose à faire ! Aux portes d’Hammamet, la station moderne de Yasmine s’enroule autour d’une marina qui donne envie de prendre le large. 

Près de Monastir, Sousse préfère une ambiance plus authentique. Celle que l’on surnomme la Perle du Sahel dévoile une médina aux maisons cubiques d’un blanc éclatant, protégée derrière d’imposants remparts. Ses ruelles grouillantes filent jusqu’au Ribat, massive construction aux allures de forteresse, ou descendent en pente douce vers la mer. 

Le symbole du tourisme balnéaire en Tunisie reste néanmoins l’île de Djerba, échouée à quelques kilomètres des côtes, tout au sud du pays. Les plages de sable blond et les eaux chaudes sont une invitation à la paresse ; au bien-être aussi. Car Djerba est un must pour les amateurs de thalassothérapie. Dans les centres associés aux hôtels, on mélange soins traditionnels, rituels du hammam et délices orientaux : gommage au savon noir, masque à la datte ou enveloppement au thé vert… On en revient zen !  

La bonne idée – En location de voiture ou en taxi, il est facile d’explorer Djerba (25 kms de long). Les paysages arides plantés de palmiers et amandiers sont illuminés de menzels (maisons coiffées de coupoles blanches). En route, ne manquez pas la synagogue de La Ghriba (la plus ancienne d’Afrique du nord) avant de visiter Djerba Explore qui reconstitue un village traditionnel. 

Comment on va à Djerba ? Avec Transavia, qui propose deux vols par semaine (mardi et samedi) pour Djerba dès le 13 juin, à partir de 54 € l’aller simple.   

 

Coté terres, de Djerba à Tozeur

L’aéroport de Djerba est aussi la porte d’entrée du sud de la Tunisie et de ses territoires désertiques, aux portes du Sahara. A 250 kms de Djerba, Tozeur est la ville d’attache d’un périple riche en aventures. Dans sa médina faite de briques d'argile, les ruelles ensablées cachent d’authentiques artisans. Sa gigantesque et apaisante palmeraie, arrosée par 200 sources, s’explore à pied ou en calèche. 

Passé le Chott El Jerid, vaste désert salé simplement troublé par les brumes de chaleur, un monde silencieux se dévoile. Plateaux arides, canyons accidentés dissimulant dans leurs plis des oasis secrètes et dunes farineuses se succèdent à l’infini… Ici et là, l’homme a laissé ses traces. Matmata est célèbre pour ses maisons troglodytes creusées dans les montagnes. Douz est plus... douce. C’est de là que partaient les caravanes chamelières pour les dunes du Sahara. Plus au sud, Ksar Ghilane préfère mettre en avant son oasis et sa source d'eau chaude à 37° où l’on se détend après une randonnée. 
Fasciné par tant de beautés, Georges Lucas planta sa caméra partout dans le sud tunisien pour tourner Star Wars. Notamment dans la bourgade de Tataouine aux étonnants châteaux-fantômes de pisé. Médenine cache, elle aussi, un trésor : les « ghorfas », ces greniers à grains construits avec de la glaise par les Berbères, semblables aux alvéoles d'une ruche géante.

La bonne idée – Offrez-vous une excursion dans le sud tunisien au départ de Djerba. On y découvre les plus beaux ksour (forteresses) de Tunisie - Douiret, Ouled-Soltane, Chénini, Guermessa – avant de rejouer la Guerre des Etoiles dans une maison troglodyte de Matmata

Comment on va à Djerba ? – Avec Transavia, qui propose deux vols par semaine (mardi et samedi) pour Djerba dès le 13 juin, à partir de 54 € l’aller simple.   

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de Montpellier.