• MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Constantine, une nouvelle destination à découvrir au départ de Montpellier

  • Accueil
  • Actualités
  • Constantine, une nouvelle destination à découvrir au départ de Montpellier

Après Alger et Oran, Constantine est la troisième destination algérienne accessible en direct depuis l’aéroport de Montpellier-Méditerranée, grâce au nouveau vol opéré par Transavia.

Comment va-t-on à Constantine ?

Transavia propose deux vols par semaine durant tout l’été.

 

Pour la première fois cet été, Constantine est reliée à l’aéroport de Montpellier-Méditerranée. Il s’agit de la troisième ville algérienne accessible en vol direct depuis Montpellier, après Alger et Oran. Aux commandes de cette nouveauté, on retrouve Transavia qui propose des vols aux tarifs attractifs partout en Europe et en Afrique du Nord. Du 2 juillet au 31 août, la compagnie assurera deux vols par semaine pour Constantine. A noter que Transavia, à l’instar de toutes les compagnies à bas prix, a modifié sa politique commerciale depuis le 3 avril. Si les passagers peuvent toujours emporter gratuitement un petit bagage à main (type sac à dos) de 40X30X20 cm à glisser sous le siège, le bagage cabine devient payant, avec des prix qui varient selon la destination et la date de réservation (à partir de 15 € pour un aller simple). Son poids ne doit pas excéder dix kilos, pour une taille de 55X35X25 cm. L’achat de cette option permet de bénéficier d’un embarquement prioritaire. Si vous optez pour le tarif Max (plus élevé mais plus souple et plus complet), le bagage en cabine reste gratuit.   

 

 

A qui s’adresse ce vol ?

Voyageurs affinitaires et touristes en première ligne.

 

Avec deux rotations par semaine, tous les mardis et samedis, le nouveau vol direct de Transavia depuis l’aéroport de Montpellier s’adresse à tous les voyageurs. Les touristes qui souhaitent découvrir de nouveaux horizons pourront s’offrir une escapade le temps d’un long week-end, ou partir en vacances une semaine ou davantage pour apprécier les charmes de la région. Attention : le visa est obligatoire pour les voyageurs de nationalité française. Même si le vol est opéré uniquement durant l’été, il est également susceptible d’intéresser les voyageurs d’affaires qui développent les relations commerciales entre les deux rives de la Méditerranée. Pour autant, cette nouvelle ligne intéressera bien sûr la communauté algérienne et les Franco-algériens installés dans le Languedoc (ce que les professionnels appellent les voyageurs affinitaires) et qui pourront rendre visite à leur famille ou découvrir les charmes de l’est de l’Algérie plus facilement. Petit rappel : pour bénéficier des meilleurs tarifs, il convient de réserver le plus tôt possible.

Pourquoi aller à Constantine ?

Une ville à la géographie surprenante, qui raconte de belles histoires.

 

Si Alger et Oran regardent vers la Méditerranée, Constantine propose une autre vision de l’Algérie, côté terres cette fois-ci. Tout à l’est du pays, la troisième plus grande ville du pays surprend par son relief tourmenté. Balafrée par les gorges du Rhummel, la cité s’accroche à des falaises vertigineuses reliées par plusieurs ponts, qui lui ont valu le surnom de « ville aux ponts suspendus ». Voilà pour le décor. Côté belles histoires, Constantine vaut également le coup d’œil. Il faut dire qu’au croisement d’axes commerciaux majeurs, l’ex Cirta fut convoitée à toutes les époques. Les Numides en avaient fait leur royaume, les Romains firent sa gloire en la rebaptisant du nom de l’empereur Constantin. Au fil des siècles, les Arabo-berbères, les Ottomans et enfin les Français (au XIXème siècle et jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962) y ont planté leurs drapeaux, laissant derrière eux des monuments qui font aujourd’hui le bonheur des amateurs de culture.

 

Que fait-on à Constantine ?

Une ville pour tous les goûts, forte en cultures.

 

Constantine propose une immersion au cœur de la culture algérienne. Depuis le cœur historique baptisé le Rocher parce que bâti sur un promontoire calcaire, jusqu’aux immeubles de style Second Empire ou Art Déco des faubourgs Bellevue ou Lamy hérités de l’époque française qui s’étirent de l’autre côté des gorges, le relief tourmenté de la ville est la promesse de belles balades. En chemin, on jette un coup d’œil aux vestiges de l’époque romaine, on explore la médina aux toits de tuiles rouges avec pour phare le minaret de la Grande Mosquée, on s’éblouit de la beauté du théâtre inspiré par les opéras italiens. La culture n’est pas que dans les monuments. Elle est aussi dans la rue, avec les cafés animés par des milliers d’étudiants et le « malouf », cette musique arabo-andalouse née à Constantine. Et quand le tumulte de la ville étouffe, il suffit de rejoindre la forêt voisine de Chettaba plantée de pins d’Alep et de chênes verts pour reprendre son souffle.

 

Réserver un vol peu cher pour Constantine : Transavia relie l’aéroport de Montpellier à la ville algérienne du 2 juillet au 31 août, avec deux vols par semaine (mardi et samedi).

 

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.