• MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Quatre visites au départ de Londres

Si Londres s’explore le temps d’un week-end, cette capitale justifie également que l’on y pose ses valises plus longtemps pour découvrir quelques villes emblématiques des environs. Découvrez quatre visites au départ de Londres

Visite au départ de Londres : partez pour Wimbledon, dans le jardin du tennis mondial

Le tennis fut inventé en 1874 à Wimbledon, une riche banlieue de Londres que l’on rejoint en 40 minutes par la « district line » du métro londonien. Son cœur historique perché sur une colline, baptisé The Village, dévoile une atmosphère très gentleman-farmer : un vieux moulin et un vaste parc, de vieux pubs où coule la Young’s (la bière* locale) et des country clubs, des terrains de croquets et des golfs… Ici et là, d’immenses maisons victoriennes ou georgiennes se prennent pour des châteaux. Comme Southside House (qui se visite) ou West Side House, qui hébergea Spencer Gordon, le premier vainqueur de Wimbledon en 1877. Entre deux balades, la découverte du stade de tennis est incontournable. Les visiteurs sont accueillis par la statue de Fred Perry, champion britannique qui gagna trois fois le tournoi dans les années 30, avant d’explorer les coulisses : les vestiaires, la salle de presse, plusieurs courts et un musée interactif. De la veste de René Lacoste au short de Björn Borg en passant par les trophées du tournoi, le tennis n’aura plus aucun secret pour vous ! 

* l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Oxford, au pays d’Harry Potter

Des tours et des coupoles gothiques ; des cloîtres et des réfectoires… A une heure de Londres par le train depuis la gare de Paddington, cette seconde visite au départ de Londres est une ville qui accueille la plus ancienne universsité anglo-saxonne. Chaque année, 23 000 étudiants préparent leur futur dans les 38 collèges, dont certains se visitent. Après les cours, ils s’égaient dans les pubs et restaurants. Ici, tout est plus vieux, plus grand, plus érudit… A l’instar de la Bodleian Library (bibliothèque) aux larges fenêtres à meneaux et au plafond sculpté de nervures ; ou du musée d’art et d’archéologie installé dans un bâtiment néogrec. Autre incontournable : Christ Church, le plus célèbre des collèges d’Oxford. Son escalier monumental au plafond décoré de rosaces et son hall médiéval aux chics boiseries où l’on prend son dîner servirent de décor à Harry Potter et inspirèrent Lewiss Caroll, l’auteur d’Alice au Pays des Merveilles. La verdoyante campagne des environs est à l’unisson, parsemée de villages tranquilles et de majestueux châteaux dont Blenheim Palace. Classé par l’Unesco, ce Versailles anglais a vu naître Winston Churchill. 

 

Brighton, le charme des plages anglaises

De l’autre côté de la Manche, la côte anglaise n’a rien à envier à notre Normandie ! Entre charme désuet et univers décalé, entre tea-time raffiné et folles soirées, elle est le reflet d’une société anglaise qui adore faire le grand écart ! Cette troisième idée visite au départ de Londres que nous vous proposons se trouve à une heure depuis la gare londonnienne Victoria. De ses heures de gloire au XIXème siècle - lorsque l’extravagant roi Georges IV en fit un lieu à la mode -, la ville côtière a conservé son flamboyant Royal Pavilion aux allures de gros gâteau qui mêle les influences indienne, arabe et chinoise (!), et sa nostalgique jetée éclairée de 13000 ampoules qui surplombe la mer et accueille une fête foraine. Mais aujourd’hui, c’est d’abord pour son ambiance électrique - et parfois excentrique - que les bobos londoniens et les babacools se précipitent à Brighton. Ils se mêlent aux étudiants du monde entier venus parfaire leur anglais et aux familles attirées par les délices de la plage ; ils investissent les « Lanes », un entrelacs serré de ruelles bordées de pubs, boutiques de fripes et brocantes. Difficile de résister à ce tourbillon… 

 

Greenwich, pour humer l’air du temps

Avec son méridien qui sert de base au calcul des fuseaux horaires, Greenwich a acquis une renommée mondiale. Pour rejoindre le quartier du sud-est de Londres et enjamber la ligne imaginaire, on peut prendre le métro (ligne Jubilee) ou, plus amusant, suivre le cours de la Tamise en bateau-bus(Uber Boat by Thames Clippers). Passé les gratte-ciels du quartier d’affaires de Canary Wharf, les monuments de Greenwich invitent à prendre le large : le Royal Observatory, le Cutty Sark (un navire à voile utilisé pour le commerce du thé) ou le National Maritime Museum. La visite met en appétit. Dans le Greenwick Market, le fish ans chips (poisson pané et frites) se combine avec la découverte de stands proposant des souvenirs artisanaux. Le quartier est aussi l’occasion de prendre de la hauteur pour admirer Londres, depuis le Greenwick Park ou sur le toit de l’O2 Arena. Construit pour le passage à l’an 2000, l’ex Dôme du Millénaire été reconverti en salle de concerts et lieu touristique. On peut l’escalader (encordé !) ou simplement profiter de ses restaurants et boutiques détaxées. 

Quelles sont vos autres idées de visites au départ de Londres ?

Comment on y va ? Avec les compagnies easyJet et British Airways, qui relient Montpellier à l’aéroport de Londres-Gatwick. La première propose 6 à 7 vols par semaine tout l’hiver ; la seconde propose trois vols par semaine, jusqu’au 28 octobre. 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.