Alerte grève du contrôle aerien

En raison d'un mouvement social du contrôle aérien, des retards et perturbations (surtout sur les vols de Paris) sont à prévoir samedi 25 et dimanche 26 mai. Nous invitons les voyageurs à se rapprocher de leur compagnie. 

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Quatre raisons de partir à Orlando, le royaume du divertissement

La ville de Floride combine sans limite les parcs d’attractions avec les plages de sable blanc. A découvrir au départ de Montpellier, en transitant par Londres avec British Airways.

1 – Décollez au départ de Montpellier

Dès le 27 mai, BA Euroflyer reliera Montpellier à l’aéroport londonien de Gatwick. Si la nouvelle compagnie anglaise, plus particulièrement dédiée aux vols loisirs en Europe, permet aux Languedociens de rejoindre rapidement la capitale britannique, elle offre également de nouvelles opportunités pour voyager partout dans le monde, grâce aux vols en correspondance proposés par sa maison mère British Airways, dont des destinations inédites. En passant une nuit à Londres, il est ensuite possible de redécoller pour les îles anglophones des Caraïbes : Antigua, Sainte-Lucie, Trinidad-et-Tobago ou Kingston en Jamaïque. Et pour les plus pressés, le décollage est quasi-immédiat. C’est notamment le cas d’Orlando, connecté au vol du mardi de BA Euroflyer. L’avion décolle de Montpellier à 12h10 et atterrit à Londres-Gatwick (heure locale) à 12h55, et le vol de British Airways s’envole pour Orlando à 14h30, soit un temps de transit de seulement 1h35. Pour plus de facilité, il est possible d’enregistrer ses bagages de bout en bout (pas besoin de les récupérer et réenregistrer à Londres). A vous les plages de Floride et les plus grands parcs d’attractions de la planète !

2 – Amusez-vous sans limite à Disneyworld

Mickey ou Buzz L’Eclair ? A Orlando, tous les héros américains se donnent rendez-vous à Disneyworld. Le complexe réunit quatre parcs d’attractions, deux parcs aquatiques, une zone de divertissement et une ribambelle d’hôtels. Pour tout voir et tout faire, il faut donc y séjourner une semaine ! A moins de choisir. Le Magic Kingdom ressemble au Parc Disneyland de Paris. Ce printemps, il innove avec une futuriste montagne russe sur le thème de Tron, qui promet de décoiffer les plus blasés. Pour s’envoyer en l’air, on peut également visiter les autres parcs. Dédié aux sciences et au futur, Epcot est reconnaissable à sa gigantesque sphère. Cette année, un nouveau et étourdissant roller-coaster dédié aux Gardiens de la Galaxie propulse les casse-cous en marche arrière ! Passage obligé par les Disney’s Hollywood Studios pour les amateurs de Star Wars. Dans le land inauguré en 2019, on pilote le Faucon Millenium (le vaisseau de Han Solo) et l’on prend part à une bataille entre la résistance et le Premier Ordre. Enfin, Animal Kingdom reproduit une savane africaine et une forêt asiatique ou s’épanouissent de véritables animaux, complétées par des attractions. Et parmi elles, plusieurs attractions dédiées à l’univers d’Avatar. Aussi poétique que spectaculaire !

3 – Explorez les nombreux parcs d’attractions

Sans Walt Disney, Orlando serait encore un vaste marais habité par les alligators. Depuis l’arrivée du Magic Kingdom en 1971, un nouvel écosystème a fait de la ville le royaume mondial des loisirs. Plusieurs dizaines de parcs plus ou moins gros ont poussé tout autour, sur tous les thèmes ; et même un Legoland pour les amateurs de briques… Selon la légende, il faudrait 100 jours pour tester toutes les attractions proposées ! Avec ses deux parcs, Universal Orlando Resort est le challenger de Disneyworld. Il fait des blockbusters américains – des Transformers à Jurassic Park – son fonds de commerce. Aujourd’hui, c’est Harry Potter qui tient la vedette. Les deux attractions dédiées au facétieux sorcier mêlent montagnes russes et projections en 3D, dans un décor plus vrai que nature reproduisant le château de Poudlard ou le Chemin de Traverse. Bluffant ! Seaworld tente de résister à ce tsunami magique. Longtemps, le parc a fait le show avec ses orques et dauphins. Mais conscient que les spectacles marins font polémique, il programme désormais des séances éducatives pour mieux découvrir les animaux… Et ajoute des montagnes russes spectaculaires pour faire la différence, comme cette année un roller-coaster où les passagers sont en position debout. Attachez-vos ceintures ! 

4 – Combinez les plaisirs de la Floride 

Le long du boulevard International Drive qui traverse Orlando, boutiques, restaurants et attractions se succèdent sur des kilomètres. Pas de salut sans voiture pour explorer cette ville où toute construction de plus de 40 ans fait figure de site historique. A Downtown, petites maisons de bois, rives aménagées du lac Eola et quartier huppé de Winter Park s’explorent en une poignée d’heures avant de rejoindre Church Street Station, complexe de bars qui s’anime chaque soir. De là, il faut ensuite prendre le large. A une heure de route, le Kennedy Space Center fait revivre les grandes étapes de la conquête spatiale… Plus au sud, Fort Lauderdale propose une ambiance plus terre à terre. Celle que l’on surnomme - avec un poil d’excès - la Venise de l’Amérique, est devenue l’une des stations balnéaires les plus courues de la côte Atlantique. Les familles prennent le soleil sur les kilomètres de plages aux sable blanc, pendant que les milliardaires se concentrent dans The Isles. Le long des 300 km de canaux de ce quartier résidentiel, les somptueuses villas à l’architecture louisianaise ou caribéenne sont livrées avec yachts de luxe. On les découvre au fil de l’eau en « water taxi », avec le secret espoir d’apercevoir une star dans son jardin ! 

Comment on y va ? Avec BA Euroflyer, qui relie Montpellier à Londres-Gatwick trois fois par semaine, dès le 27 mai, avec une classe affaires en plus de la classe économique. Vols en correspondance pour Orlando avec British Airways

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.