5 bonnes raisons de partir à Amsterdam | Aéroport Montpellier Méditerranée

A gagner

2 billets d'avion Montpellier - Las Vegas via Amsterdam  En savoir plus

Nouveau dépose minute

Avec 27 places de stationnement & 10 minutes gratuites  En savoir plus

Nouveau parcours passager

Et nouvelle zone commerciale de plus de 1000 m²  En savoir plus

Votre vol au meilleur prix

Réservez votre billet d'avion avec l'Aéroport de Montpellier  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

5 bonnes raisons de partir à Amsterdam

Reliée jusqu'à 2 fois par jour à l’Aéroport Montpellier Méditerranée, la bouillonnante métropole hollandaise attire les amateurs d’art comme les fêtards, qui plébiscitent son art de vivre et sa liberté d’esprit.

Pour un bouillon de culture

Les lettres géantes écrivant « Amsterdam » au pied du Rijksmuseum sont devenues un terrain de jeu géant. On les escalade, on s’y prend en photo, avant de franchir les portes du plus fameux musée de la ville. Derrière les briques rouges du gigantesque bâtiment néo-gothique, un tableau suffit à déplacer les foules: « La ronde de nuit » de Rembrandt. Mais ici, on regarde avec les yeux, les selfies sont interdits ! 

Le maître du clair-obscur ne fait pas ombrage à l’autre «star» locale, Van Gogh. Il a un musée rien que pour lui !  Séparé du Rijksmuseum par une belle pelouse où l’on pique-nique en famille, le Van Gogh Museum expose les chefs d’oeuvre du peintre à l’oreille coupée. A ne pas manquer ce printemps: l’exposition « Hockney-Van Gogh, les joies de la nature » (jusqu’au 26 mai) met en évidence l’influence du peintre néerlandais sur le travail de l’américain. 

Les files d’attente vous découragent ?  Avec plus de 50 musées, vous avez l’embarras du choix pour épancher votre soif de découvertes. Nos préférés ? Le Stedelijk aux lignes futuristes, dédié à l’art moderne ; le Musée de la Marine hébergé dans d’anciens entrepôts, avec la réplique du trois-mâts Batavia. Juste à côté, le Musée des Sciences Nemo dévoile sa lourde silhouette verte, telle la proue d’un cargo. Les habitants adorent prendre un bain de soleil sur son étrange toit incliné. 

 

Pour prendre le large

400 ans déjà que les canaux ont dessiné Amsterdam. Pour tout connaître de ce dédale de 250 kms, filez au Grachtenhuis. Les maquettes animées et images en 3D de ce petit musée dépoussièrent le sujet. Avant de passer aux travaux pratiques ! L’eau trace ici les plus belles balades, par exemple à bord d’un traditionnel bateau-mouche.

Les façades aux pignons crénelés défilent en une symphonie de briques; les ponts se succèdent. Cadenassés à leurs rambardes, les vélos composent une guirlande de guidons. En pénétrant dans le Prinsengracht (le canal des Princes) qui longe le quartier de Jordaan, le décor se pare de centaines d’house-boats. Aux riches demeures du Siècle d’Or, ses habitants préfèrent l’ambiance bohème de ces drôles de maisons sur l’eau ! 

Autre option pour une exploration à la carte: louer un bateau avec Private Boat ou Rederij’t  Smidtje, mais avec un pilote. Car entre les embarcations squattées par des hordes de fêtards et les pédalos des amoureux en fleurs, on a mille fois l’occasion de se faire peur pendant la navigation ! Les moins pudiques pourront même effectuer une découverte des canaux… dans l’eau, à bord de Hot Tub Boat, des bateaux baignoires ! 

Pour voir la vie en vert

C’est le poumon vert d’Amsterdam. Dès les beaux jours, il y a foule dans le Vondelpark. Entre les joggers, les rollers et les vélos, et maintenant les trottinettes (!), ses chemins sont parsemés « d’embûches ». Mais l’endroit est idéal pour paresser entre deux visites, sur les vastes pelouses. A moins de préférer le marché aux fleurs, installé le long du canal Singel. Si les touristes s’y précipitent, les Amstellodamois préfèrent leur fleuriste de quartier. 

Autre option pour ceux qui ont la main verte (et du temps) : le jardin Keukenhof situé à une demi-heure d’Amsterdam. Ses 32 hectares s’illuminent de 7 millions de tulipes, jacinthes et autres narcisses pendant 8 semaines - de mars à mai - pour une journée riche en parfums et couleurs. Les passionnés pourront aussi se lever aux aurores pour découvrir bourse aux fleurs Flora Holland

Après l’effort, le réconfort ! Lerestaurant De Kas a investi une serre des années 20 située dans le Frankendael Park, autre paradis vert. Dans la serre principale haute de huit mètres ou à l’extérieur quand la météo est douce, on y déguste une cuisine bio. La carte ne propose que des produits de saison, cultivés par le restaurant lui-même, à proximité.

 

Pour goûter aux spécialités locales

En face du Van Gogh Museum, House of Bols fait découvrir l’histoire de la marque de spiritueux Bols installée à Amsterdam depuis 1575, lors d’un amusant parcours interactif. Entre dégustations et ateliers pour apprendre à préparer des cocktails à la manière de Tom Cruise, la visite n’est jamais ennuyeuse ! 

A quelques minutes de marche, c’est la bière que l’on célèbre. Dans l’ancienne brasserie Heineken datant de 1867, un musée (très fréquenté !) permet de découvrir les étapes de fabrication dans une mise en scène spectaculaire, digne du Futuroscope. Il y a néanmoins bien d’autres façons de goûter aux spécialités locales. Les micro-brasseries pullulent depuis quelques années, comme Brouwerij’t Ij installée dans d’anciens bains publics, à proximité de l’un des derniers moulins d’Amsterdam

Quand aux groupes de fêtards, ils opteront pour un Fietscafe, bar à bière ambulant pour une dizaine de personnes, que l’on déplace en pédalant. Amusant pour filer dans le quartier à la mode de Jordaan. Jadis populaire, il est désormais « fashion ».  Les Amstellodamois se retrouvent dans les cafés bruns pour refaire le monde, l’esprit embrumé par les volutes de cannabis vendu en toute liberté dans les coffee-shops.

Pour voyager encore plus loin

Avec 71 millions de passagers en 2018, Amsterdam-Schiphol est l’un des aéroports les plus fréquentés et les plus performants d’Europe. Pourquoi ne pas en profiter pour vous envoler vers plus de 300 destinations, en correspondance avec le vol en provenance de Montpellier ?

Mieux, dans le cadre de l’alliance avec Air France, vous pouvez combiner les vols. Il est par exemple possible de rejoindre New York en transitant par Paris avec Air France à l’aller et par Amsterdam avec KLM au retour, avec un billet unique, des transferts facilités et des bagages enregistrés de bout en bout. On peut même cumuler des points sur le programme de fidélité commun Flying Blue.  

Cet été, KLM innove avec plusieurs nouvelles lignes: Boston, Las Vegas, Wroclaw (Pologne) et Naples. La compagnie propose aussi des destinations inédites au départ d'Amsterdam, comme Carthagène, Bali ou Calgary. A vous les rizières de l’Asie et les étendues sauvages du Canada ! Et parce qu’un voyage commence dès l’avion, KLM propose une nouvelle classe affaires Wold Business Class et de nouveaux sièges plus confortables en classe économique, sur ses vols longs courriers. Bon voyage !

 

Comment on y va ?

Avec KLM, qui propose jusqu’à deux vols par jour, à partir de 120 € l’A/R.
 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de Montpellier.