Infos vols & services COVID

Consulter le programme de vols et services COVID  En savoir plus

Jeu Voyage à Rome

Tentez de gagner 2 billets pour Rome avec Transavia France au départ de Montpellier  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Visitez Londres sur les traces de Harry Potter

Il y a 20 ans, Harry Potter envahissait les écrans de cinémas et donnait à des millions d’enfants la folle envie de devenir… sorcier. Sur les traces du jeune héros, la découverte de Londres est encore plus… magique !

Révisez l’histoire de Harry Potter 

Il n’aura fallu que 25 ans, depuis la parution du premier roman de JK Rowling le 26 juin 1997, pour que Harry Potter entre au panthéon des héros anglais. Depuis 2020, une statue de bronze du jeune sorcier, à califourchon sur un balai, trône en bonne place sur la place londonienne de Leicester Square, aux côtés de Bugs Bunny ou de l’ours Paddington. C’est à quelques mètres de là que se déroula l’avant-première mondiale du film « Harry Potter à l’école des sorciers », il y a 20 ans. Voilà le point de départ idéal pour explorer Londres de manière originale, sur les traces de Harry Potter. Vous n’avez pas le temps de relire les sept livres ou de revoir les huit films ? Filez dans le quartier voisin de Covent Garden. Inaugurée en 2021 dans le London Film Museum, l’exposition « Harry Potter on Location » permet de réviser la… sorcellerie ! Accueillie par une Ford Anglia suspendue dans le vide, les visiteurs sont plongés dans l’univers du sorcier à coups de photos insolites et costumes emblématiques. En fin de visite, ne manquez pas de déguster une authentique « butterbier » ! Les fans feront également un détour par la gare de King’s Cross pour dévaliser The Harry Potter Shop at Platform 9 ¾, la boutique officielle de Harry Potter. Elle propose des vêtements, gadgets et confiseries comme les célèbres « chocogrenouilles », et même des baguettes (peut-être) magiques ! 

Explorez les lieux « magiques » de Londres 

Londres a servi de décors aux aventures de Harry Potter. Selfie obligatoire devant le quai 9 ¾ de King’s Cross, d’où partent les trains qui filent à l’école de Poudlard ! Les galeries victoriennes du marché couvert de Leadenhall Market sont aujourd’hui cernées par les gratte-ciels de la City. Au cinéma, elles figurent « le Chemin de Traverse », l’une des rues du pays des sorciers. En cherchant bien, vous trouverez peut-être la porte du pub « Le chaudron baveur » ! Pour savoir si, comme Harry Potter, vous pouvez parler aux serpents, direction le ZSL London Zoo. On y découvre les plus terrifiants reptiles de la planète, comme le python birman. Pour vous remettre de vos émotions, filez boire un verre à The Cauldron, le bar de Harry Potter où vous pourrez même réaliser votre propre cocktail moléculaire… Requinqué, il ne vous reste plus qu’à enfourcher votre balai (ou plutôt prendre vos pieds) pour découvrir les autres lieux emblématiques du Londres des « moldus » : les publicités de Piccadilly Circus où Harry et ses amis Ermione et Ron sont aperçus dans « Les reliques de la mort » ; la gare de Saint-Pancras à la somptueuse façade néo-gothique ou les ponts de la Tamise - l’historique Tower Bridge et le Millenium Bridge inauguré pour l’an 2000 - filmés dans « L’ordre du phénix ». Pour ne rien rater, des agences organisent des visites guidées.

 

 

Découvrez les secrets des studios de tournage

Si Londres sert de toile de fond aux aventures de Harry Potter, il fallait des dizaines de décors pour traduire sur grand écran l’imagination débordante de JK Rowling. C’est à Leavesden, à une trentaine de kilomètres, que furent tourner la plupart des scènes de la saga, dans une ancienne usine d’avions transformée en gigantesques studios. Depuis, Warner Bros les a partiellement reconvertis en lieu touristique. On les rejoint en une petite heure depuis la gare londonienne de Victoria Station ou en bus (comptez 1h30). Les Warner Bros Studios Tours entraînent les visiteurs dans les coulisses des films, à travers une multitude de costumes et accessoires mais également des animatroniques, ces robots mécaniques représentant les animaux fantastiques (comme « l’hippogriffe » Buck ou « l’Acromentule » Aragog), tous protégés comme de précieuses reliques ! Mieux, les décors ont été conservés, pour le plus grand plaisir des fans : le Grand Hall, la salle commune de Gryffondor, le dortoir des garçons, le bureau de Dumbledore, la forêt interdite, la hutte d’Hagrid, le Chemin de Traverse et ses nombreuses boutiques (la banque des sorciers ou le magasin de baguettes magiques). Des animations interactives ajoutent à l’expérience : on peut rouler sur la moto de Hagrid et se prendre en photo à bord du Poudlard Express, prêt à cracher sa fumée pour rejoindre la plus célèbre école de sorcellerie…

Retournez sur les bancs de l’école… à Oxford

Des tours et des coupoles gothiques ; des cloîtres et des réfectoires… Lovée dans une campagne verdoyante à une heure de train depuis la gare londonienne de Paddington, Oxford ressemble à un décor de cinéma. Au-delà de son riche patrimoine, la cité historique est d’abord celle des étudiants. Chassés de la Sorbonne en 1167, ils s’installèrent à Oxford, sur les bords d’une Tamise qui s’appelle ici Isis. Aujourd’hui, ils sont 23 000 à étudier dans les 38 collèges qui composent la plus ancienne université anglo-saxonne. Après les cours, ils s’égaillent dans les pubs, contribuant à faire d’Oxford une ville animée et cosmopolite. Ici, tout est plus vieux, plus grand, plus érudit… A l’instar de la Bodleian Library (l’une des plus anciennes bibliothèques d’Europe) et sa Divinity School au fantastique plafond sculpté de nervures. Mais rien n’égale Christ Church, le plus célèbre des collèges de la ville. Un escalier monumental au plafond décoré de rosaces ; un hall médiéval aux chics boiseries où sont servis les dîners, sur des tables interminables… La visite vous rappelle quelque chose ? Normal ! Christ Church inspira Lewis Carroll, l’auteur de Alice au pays des merveilles, avant de servir de décor à Harry Potter. 

Comment on y va ? Avec easyJet, qui relie Montpellier aux aéroports londoniens de Gatwick (sud de la ville) toute l’année, et de Luton (au nord) de juin à septembre. 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.