Infos vols & services COVID

Consulter le programme de vols et services COVID  En savoir plus

Jeu Transavia France

Tentez de gagner 2 billets d'avion pour Rennes avec Transavia France au départ de Montpellier  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

La France scintille pour les fêtes

Après une année noire sans animations, les villes se remettent en scène pour mieux briller. De Lille à Bordeaux, de la Bretagne à l’Alsace en passant par Paris, revue de détails des illuminations et festivités qu’il ne faut pas manquer…

Paris, pour une soirée magique ! 


Impossible de faire l’impasse sur les illuminations des Champs-Elysées et les vitrines des grands magasins du boulevard Haussmann. Mais Paris sait aussi faire le show. Quand le froid est trop vif, on se réchauffe dans les salles de spectacle. Avec sa mise en scène audacieuse, ses costumes éblouissants et chansons devenues cultes, « Le Roi Lion » envoûte le théâtre Mogador. « Charlie et la Chocolaterie » pose ses valises au théâtre du Gymnase Marie Bell, pour un show plein de gourmandises. Il y a aussi de l’ambiance au théâtre des Variétés, avec l’adaptation du dessin animé « Les Mystérieuses Cités d’Or ». Le cirque aussi reprend des couleurs. Fièrement installé sur le boulevard du Temple depuis 170 ans, le Cirque d’Hiver Bouglione fait frissonner de plaisir avec le nouveau spectacle « Dingue ». Dans les chapiteaux installés sur la pelouse de Reuilly (bois de Vincennes), c’est aussi la fête. Pinder promet un « cirque traditionnel comme avant » mais sans animaux sauvages. Le cirque Phénix sera lui aussi bien dans son époque avec le spectacle Gaïa, 100% féminin. De son côté, le cirque Arlette Gruss annonce une soirée déjantée avec « Excentrik » ; à ne pas confondre avec les Folies Gruss qui s’installent de l’autre côté de la capitale, dans le Bois de Boulogne. 24 artistes et 50 chevaux promettent un show endiablé.   
Comment on y va ? Avec Air France qui relie Montpellier à Paris/Charles de Gaulle, avec Transavia et easyJet qui volent vers Paris/Orly


Bordeaux, la nouvelle ville lumière


Bordeaux a rempli sa hotte de nouveautés pour les fêtes. Le marché de Noël (Allées de Tourny) se combine avec les 500 sculptures féeriques du « Monde merveilleux des couleurs » qui illuminent le Parc Bordelais. Quand le soir est trop froid, on se réfugie dans le chapiteau du Grand Cirque de Noël (jusqu’au 12 décembre). Clowns et acrobates primés dans les plus grands festivals et vedettes des plus prestigieux cabarets offrent en cadeau leurs plus beaux numéros. Vous préférez une ambiance feutrée ? Du 21 au 23 décembre, le concert de Noël de Radio Classique fera vibrer l’opéra entre valse et swing, alors que les classiques du répertoire de Noël s’écouteront à la lumière des bougies au sublime Palais de la Bourse (27 décembre). Derrière ses chics hôtels particuliers, Bordeaux sait également surprendre. A la croisée des chemins entre visite guidée et escape-game, Les Secrets de la Belle Endormie propose une déambulation scénarisée dans les rues. La ville innove encore du côté des Bassins à Flot dont les espaces industriels se reconvertissent en lieux trendy. Ainsi l’ancienne base sous-marine qui abrite les nouveaux Bassins de Lumières. Sur les murs de béton et les eaux, les œuvres de Renoir, Monet ou Chagall sont projetées en grand et en musique, pour une expérience immersive à couper le souffle…         
Comment on y va ? Avec Chalair qui relie Montpellier à Bordeaux, jusqu’à quatre fois par semaine.
 

 

La Bretagne et la Normandie en images


Le mapping, cette technique qui consiste à projeter des images sur un monument, met en lumière l’ouest de la France durant les fêtes. A Rennes, l’Hôtel de Ville scintille avec le voyage sonore et visuel intitulé Reines, joué toutes les 30 minutes dès la nuit tombée (17 décembre au 2 janvier). Et pour ne rien rater des charmes de la capitale bretonne, des visites guidées font découvrir ses plus beaux monuments mis en lumière par la fée électricité, à commencer par l’opéra. Nantes est tout aussi inventive. Cet hiver, la cathédrale se drape de couleurs avec le spectacle musical Lumia « Mystères d’Amazonie » (22 au 20 décembre). Pour en prendre plein les yeux, on le combine avec les projections qui animent les façades du Muséum. A Caen, l’élection de Miss France (le 11 décembre) donnera le tempo. Du 17 décembre au 2 janvier, la place Saint-Sauveur revêt ses habits de lumières avec une scénographie céleste à coup d’étoiles scintillantes, lasers colorés et pluie de bulles géantes. La magie continue avec une déambulation nocturne à la découverte des églises et hôtels particuliers du centre-ville. Dernière escale à Brest. Ici, c’est la poste centrale qui fait le show, avec Palpitations Nocturnes (18 décembre au 2 janvier). Les ampoules qui clignotent et ondulent en mettent déjà plein la vue mais avec des lunettes spéciales (disponibles gratuitement chez les commerçants), le spectacle prend une dimension poétique.  
Comment on y va ? Avec Volotea qui vole vers Brest, Nantes et Caen, et avec Transavia qui se pose à Rennes, Nantes et Brest.

 

Le Nord-est au cœur des traditions


A Lille, il y a deux stars : le Père Noël et la Grande Roue qui, chaque année, éclaire la Grand’ Place. De là-haut, les illuminations de la ville éblouissent… On explore le village de Noël de la place Rihour au rythme des jazz band et des groupes de gospel, avant de se perdre dans les rues décorées. Nos préférées ? Les rues de Gand, Gambetta et Esquermoise. A Strasbourg, c’est le sapin dressé sur la Place Kleber qui prend de la hauteur : 30 mètres ! Le saviez-vous ? La tradition du sapin de Noël trouve son origine en Alsace. Au Moyen-Age, on les installait devant les églises et on les couvrait de pommes pour figurer « l’arbre du paradis ». C’est encore à Strasbourg qu’est né le plus ancien marché de Noël de France, en 1570. S’il emplit toujours de couleurs et d’odeurs la Place Broglie, il doit désormais partager la vedette avec d’autres marchés, des saveurs, de l’artisanat ou de l’achat responsable. Et pour la première fois cette année, la façade de l’Hôtel de Ville s’illumine chaque soir pour raconter un conte alsacien. A Mulhouse, les plus jeunes (et leurs parents !) sont enchantés par le Village des Enfants (square de la Bourse) aux décors féeriques inspirés de Casse-Noisette. De la crèche et du grand sapin installés place des victoires au parc de Wesserling illuminé sur le thème de Robin de Bois en passant par l’Hôtel de Ville habillé de l’étoffe de Noël (une tradition locale, avec chaque année de nouveaux motifs), la magie alsacienne est au rendez-vous.   
Comment on y va ? Avec Volotea qui relie Montpellier à Lille et Strasbourg, et avec easyJet qui se pose à Bâle/Mulhouse. 

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de MONTPELLIER.