Pourquoi Transavia France débarque en force à Montpellier ? | Aéroport Montpellier Méditerranée

Concours Luxair

Tentez de gagner 2 billets d'avion Montpellier - Luxembourg.  En savoir plus

Votre vol au meilleur prix

Réservez votre billet d'avion avec l'Aéroport de Montpellier  En savoir plus

  • MenuMenu
  • RechercheRechercheRechercher
    Fermer
  • Se connecterSe connecterSe connecter

Pourquoi Transavia débarque en force à Montpellier ?

La low cost d’Air France-KLM installe une base sur l’Aéroport de Montpellier-Méditerranée dès le 3 avril, avec à la clé l’ouverture d’une vingtaine de lignes. Le directeur général adjoint Nicolas Henin fait le point sur cette implantation historique et sur les ambitions de la compagnie.

Pouvez-vous nous préciser qui est Transavia ?

Transavia est la compagnie low cost du groupe Air France-KLM. Transavia Pays-Bas a été créée il y a plus de 50 ans, Transavia France est née en 2007. Elle a transporté 7 millions de passagers en 2018 vers toute l’Europe depuis ses trois bases de Paris-Orly, Lyon et Nantes, en hausse de 20% par rapport à 2017. L’année 2019 devrait se traduire par une nouvelle croissance de 10%, grâce notamment à l’arrivée de cinq avions dans la flotte désormais composée de 38 Boeing 737, qui nous ont permis d’ouvrir de nouvelles lignes. Jusqu’à récemment, notre développement était limité à 40 avions. Un nouvel accord signé avec les pilotes nous permet désormais d’aller au-delà et de poursuivre notre maillage de l’Europe.

 

Vous ouvrez une quatrième base à Montpellier. Pourquoi ce choix ?

La dernière fois que nous avons ouvert des bases, c’était à Lyon et Nantes, en 2010. Notre arrivée à Montpellier marque donc une étape majeure dans notre développement. Il nous manquait une présence dans le sud de la France. Avec deux millions d’habitants à moins d’une heure, la zone de chalandise de l’Aéroport de Montpellier-Méditerranée est importante. La ville est dynamique, tant en termes démographique qu’économique, avec une multitude de start-ups. Enfin, aucune autre compagnie low cost n’y a installé de base jusqu’à présent et il existe de nombreuses opportunités pour ouvrir de nouvelles lignes.

Justement, quelles sont ces lignes ? 

Nous allons baser deux avions et dans moins de quatre mois, dès le 3 avril, les premiers vols décolleront de Montpellier-Méditerranée. Nous avons d’ores et déjà annoncées 14 lignes, avec pour chacune deux ou trois vols par semaine : Lisbonne et Faro au Portugal, Madrid, Séville et Palma en Espagne ; Athènes et Héraklion en Grèce ; Rome et Palerme en Italie ; Marrakech, Agadir et Oujda au Maroc ;Tunis et Djerba en Tunisie. Nous annoncerons d’autres ouvertures début janvier, le temps notamment d’obtenir les droits de trafic ; car il s’agit, pour certaines, de villes en dehors de l’Union Européenne. Au total, ce sont une vingtaine de nouvelles destinations qui vont être accessibles au départ de Montpellier. 

 

A qui s’adressent ces vols ? 

Notre cœur de cible est le bassin méditerranéen, avec des destinations à fort potentiel touristique ou affinitaire, c’est-à-dire les visites de familles ou d’amis. Dans ce contexte, ces nouveaux vols s’adressent plus particulièrement aux habitants de la région, qui vont enfin pouvoir décoller de chez eux, pour leurs vacances mais aussi pour des raisons professionnelles. Pour autant, Montpellier est aussi une ville touristique et certaines lignes, comme Madrid et Rome, devraient aussi contribuer à faire venir une clientèle nouvelle dans la région. Les réservations sont d’ores et déjà ouvertes, sur transavia.com, le site de l’aéroport de Montpellier-Méditerranée et dans les agences de voyages.

Quelle est votre offre ?

Transavia vole avec des Boeing 737 de 189 sièges. Nous sommes une compagnie low cost et nous reprenons les codes propres au secteur, avec des petits prix et des services à la carte. Sur nos vols, nous proposons trois tarifs. Le tarif Basic, à partir de 29 € l’aller simple pour des destinations comme Palma ou Rome, inclut un bagage en cabine de 10 kilos, avec la garantie d’embarquer les 70 premiers bagages. Au-delà, si les coffres sont pleins, les bagages sont placés gratuitement en soute. Les tarifs Plus et Max incluent divers services complémentaires, comme un bagage en soute ou le choix du siège. A bord, les passagers peuvent acheter des snacks et boissons, avec une carte renouvelée tous les trois mois. 

Quels sont vos atouts ? 

Nous faisons la différence avec les autres transporteurs low cost par l’expérience-client et la qualité du service, récompensées par divers prix : meilleure enseigne dans la catégorie transports par le magazine Capital, trophée Qualiweb pour la qualité de services en ligne, trophée Traveller Trust Award du comparateur Skyscanner valorisant la meilleure expérience de réservation. Chez nous, il n’y a aucun frais caché et notre service-client s’engage à répondre rapidement en cas de souci, notamment via les réseaux sociaux. Enfin, rappelons que nos vols permettent de cumuler des miles dans le cadre du programme de fidélité Flying Blue d’Air France-KLM, qu’il est ensuite possible d’échanger contre des billets gratuits sur les compagnies du groupe.

 

Quelles sont vos ambitions à Montpellier ?  

Dès le 3 avril, et pour toute la saison d’été qui court jusqu’à fin octobre, nous allons proposer 380 000 sièges. Au global, pour nos neuf premiers mois de présence à Montpellier, nous nous sommes fixés un objectif de 500 000 passagers. C’est une forte ambition et un enjeu important pour l’aéroport, qui va doper sa fréquentation de 25 % ! Nous avons travaillé en confiance et intelligence avec ses dirigeants, notamment pour déterminer les ouvertures de lignes. Nous allons examiner avec attention les premiers résultats mais nous ne sommes pas là pour faire un coup ! Notre arrivée s’inscrit dans la durée avec pourquoi pas, à moyen terme, un troisième avion basé à Montpellier

 

Partager sur

  • Facebook

Réservez votre voyage au départ de montpellier

Réservez votre vol au départ de Montpellier.